Buschcraft, la nouvelle activité tendance spéciale survie

0

Un homme peut-il vivre complètement seul dans un coin perdu, sans autre âme pour le seconder dans une situation extrêmement risquée pour sa survie ? Le bushcraft est un ensemble d’actions pour revivre une vie florissante malgré la situation critique à affronter. Les techniques de survie dans la nature existent depuis des milliers d’années. Ces techniques sont réutilisées actuellement pour permettre à l’homme de reprendre contact avec la nature.

Les causes du retour à une situation primaire

Nombreuses sont les causes qui poussent une personne à se retrouver dans une situation critique, où elle doit passer par l’expérience de bushcraft. Le mot-valise bushcraft est l’ensemble de deux mots : « bush » qui signifie buisson et « craft » qui signifie savoir-faire. Le mot-valise est traduit comme étant la capacité d’une personne à survivre et se procurer le minimum vital dans la nature tout seul.

Un crash d’avion ou un naufrage d’un bateau ou une séparation involontaire du groupe de touristes ou de chercheurs en quête de nouvelles découvertes peuvent être les causes. Cependant, certaines personnes veulent surtout tester leur savoir-faire/aptitude en cas d’urgence et face à une situation critique. A l’image de l’airsoft ou de la randonnée bivouac, cette activité en pleine nature est tendance. Cette vidéo est la démonstration d’un bushcraft où l’acteur est vraiment très bon.

Réaliser une cabane à partir de rien

Volontairement ou par accident de parcours, si une personne doit affronter une situation critique, le bushcraft est la solution idéale. Ayant appris ou non les principes de bushcraft, le naufragé ou l’aventurier passe par des étapes logiques, pour survivre dans la nature, en pleine forêt :

  • Se fabriquer des outils : pour fabriquer un abri et se préparer des nourritures. Une pièce de pierre est aiguisée et attachée à une manche en bois pour se procurer une hachette.
  • Se fabriquer un abri : des tiges de bois sont coupées pour monter l’armature de l’abri qui peut faire 2 mètres sur 2 mètres avec une hauteur qui ne dépasse pas les 2 mètres pour bien résister aux vents. Il faut aussi faire du torchis ou du mortier, si possible pour couvrir les murs faits en tiges de bois, puis façonner des feuilles pour la toiture.
  • Vivre comme à l’âge de pierre : se faire du feu en frottant fortement des pièces de pierres avec une tige sèche. Après avoir obtenu du feu, il faudrait se réchauffer dans le foyer fabriqué par les mortiers.
  • Un pot en argile : pour aller chercher de l’eau. Ce type de récipient peut être fabriqué sur place.

Le bushcraft poussé à l’extrême peut forger une personne à la fin de l’aventure.

Partager.

A propos de l'auteur

Mode, people, immobilier, finance sont des domaines qu'Erwan aborde régulièrement sur Mopcom.

Laissez un commentaire