Travailler à l’étranger après une formation en management : Un objectif bel et bien réalisable

0

Partir travailler à l’étranger après une formation en management peut être l’objectif de certains étudiants. En effet, c’est l’opportunité de rencontrer d’autres cultures, de s’enrichir d’expériences et de pouvoir voyager.

Bien que très intéressant, ce projet n’est pas toujours possible ni à la portée de tous. Et cela, pour plusieurs raisons. Cet article présente comment procéder être en mesure de partir travailler à l’étranger après une formation en management.

Acquérir des compétences interculturelles

Pour travailler à l’étranger après une formation en management, acquérir et développer des compétences interculturelles se révèlent être indispensables.

Il s’agit donc de privilégier toutes les expériences professionnelles offrant cette possibilité. Dans une école de management à Dubaï, ce type d’expertise est fortement plébiscité à travers les formations proposées.

Pour acquérir et développer de nouvelles compétences interculturelles dans le but de partir travailler à l’international après une formation en management, voici quelques expériences à privilégier :

  • Participer à la délocalisation ou à l’implantation d’une entreprise dans un pays à l’étranger ;
  • S’occuper de gestion de projets collaboratifs internationaux ;
  • S’impliquer dans une opération de fusion ou d’acquisition avec une entreprise étranger ;
  • Etc.

Partir travailler à l’international se prépare donc dès la formation à travers un choix pertinent des expériences professionnelles qui pourront étayer le CV. Pour en savoir plus sur les missions d’un manager international, cliquez ici.

Manier couramment l’anglais : Un critère indispensable pour travailler à l’étranger après une formation en management

Il est absolument nécessaire de maîtriser les langues étrangères afin de faire carrière dans le secteur du management international. La première langue recommandée pour cela est l’anglais.

Il s’agit de la 1ère langue parlée dans plus de 53 pays au monde et elle est considérée comme la 2ème langue officielle dans plus de 118 pays.

Reconnue comme faisant partie du top 3 des langues les plus parlées au monde, avec le mandarin et l’espagnol, manier couramment constitue un atout certain d’intégration.

Choisir une bonne école de management

Le choix du centre d’apprentissage est également capital pour travailler à l’étranger après une formation en management. Pour cela, il convient de s’appuyer sur des critères essentiels.

Les labels internationaux de certification

Gages de qualité, les labels internationaux de certification attestent de la conformité de la formation dispensée dans les écoles de management, avec les standards internationaux.

Il existe plusieurs labels de certifications internationaux. Leur acquisition est difficile pour les écoles de management car reposant sur des procédures d’obtention strictes. Les accréditations internationales les plus plébiscitées sont : EQUIS, AACSB, AMBA et EPAS.

La politique d’ouverture internationale

Les écoles de management ont chacune leur propre politique d’ouverture à l’international. Certaines écoles nouent des partenariats d’échanges d’étudiants avec des universités situées à l’étranger.

D’autres ont ouvert des campus à l’international, favorisant ainsi la poursuite de la formation au sein du même institut de formation tout en allant à l’étranger.

Pour les écoles qui disposent d’un budget moins important, l’un des moyens pour s’ouvrir à l’international est de s’orienter vers le recrutement d’étudiants étrangers. Les coûts sont donc réduits mais les étudiants s’enrichissent de la diversité culturelle de leurs collègues.

Les formations proposées

Il s’agit d’un point à ne pas négliger. Partir travailler à l’international après une formation en management impose que cette dernière offre toutes les compétences nécessaires pour évoluer sur le marché international de l’emploi.

Parmi les formations proposées par les écoles, le master en management international est l’un des meilleurs moyens pour y arriver. Cliquez ici pour en apprendre plus.

Dans le secteur du management, l’heure est à l’internationalisation des formations. Et pour cause ! Les réalités actuelles du secteur imposent des compétences pluriculturelles afin de faire face à la mondialisation de la concurrence.

Partir travailler à l’étranger après une formation en management constitue donc une possibilité pour quiconque désire être en phase avec sa formation initiale et les perspectives d’évolution du secteur.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire