WEI or DIE, au coeur d’un week-end d’intégration en école de commerce

0

Wei Or Die, la sortie d’un film au cœur d’un week-end d’intégration en école de commerce

Sorti le 28 octobre sur la toile, le projet est unique : un film interactif qui traite d’un sujet sensible : l’intégration des futurs étudiants en école de commerce. Sexe, drogue, alcool, et rituels de bizutage sont les éléments centraux de l’œuvre signée Simon Buisson. Le projet est pensé de telle manière à ce que le spectateur pense avoir la maîtrise des péripéties, alors qu’en fait, c’est le réalisateur qui tient le fil conducteur. Voici le lien pour le visionner :  http://wei-or-die.nouvelles-ecritures.francetv.fr/.

WEI-OR-DIE

L’intrigue du film proposée par France Télévision est donnée par la baseline  « irez vous aussi loin qu’eux? » On aborde alors le visionnage du film avec cette question en tête, chacun en a son interprétation en fonction de son vécu et de son passé. Peut être êtes vous déjà passé par la case bizutage? Ou pas?

Le spectateur plonge très vite dans un monde auquel il n’avait jamais été initié, des ambiances recrées par de jeunes comédiens, dont les scènes sont filmées par eux mêmes : des ingrédients cinématographiques qui nous déroutent au plus haut point.  D’autant plus que les situations dans lesquelles nous sommes immergées peuvent paraître complexe pour la plus part d’entre nous  : on assiste impuissant à des scènes d’humiliation, à de la maltraitance, sans que les participants ne réagissent. Ils sont dans leur élément, tout cela leur semble normal, voire banal. Quelques instants plus tard, les tortionnaires abordent une discussion normale avec leurs victimes, comme si rien ne s’était passé.

Pendant moins de 50 minutes, nous sommes relayés à un rôle de spectateur extérieur, avec un point de vue objectif sur les scènes qui se déroulent sous nos yeux. Il faut jouer avec les séquences, mener l’intrigue, reconstituer le rôle de chacun des participants, nous tenons pratiquement le rôle des gendarmes qui interviennent sur les lieux.

D’après le site Dipomeo, plus de 1500 écoles de commerces sont répertoriées en France et beaucoup d’entre elles pratiquent le bizutage sur les futurs étudiants, la direction en est informée mais préfère fermer les yeux, d’autres en ont interdit la pratique. Ce film interactif nous pousse à avoir une opinion sur le sujet, qu’on soit concerné ou non par les intégrations et les bizutages. Le réalisateur, de manière simple et fluide invite à mobiliser l’opinion publique et peut être faire évoluer les mœurs sur ces humiliations devenues banales, voire acceptables.

L’interface

WEIORDIE_Interface1

WEIORDIE_Interface2

WEIORDIE_Interface3

Bande annonce officielle

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire