Tout ce que vous devez savoir sur la copropriété

0

Vous êtes à la recherche d’un nouveau logement pour des raisons familiales ou professionnelles ? Dans ce cas, la copropriété peut s’avérer une bonne option dans votre quête.

Assez avantageux, ce système présente quelques atouts non négligeables.

Outre les liens sociaux que vous pourrez créer, la copropriété vous permettra également de répartir les charges d’entretien.

Cependant, que faut-il réellement savoir de la copropriété ? Tour d’horizon.

Une gestion simplifiée

Lorsque vous partagez la propriété d’un immeuble avec d’autres personnes, la gestion de celui-ci peut vite devenir un casse-tête.

Afin de pallier cette situation, des organes sont prévus par la loi. Il s’agit entre autres du syndic de copropriété et du syndicat de copropriété.

Le syndic de copropriété

Élu en assemblée générale pour une durée bien définie, le syndic de copropriété est chargé de l’administration de l’immeuble.

À cet effet, il s’occupe aussi bien de la gestion courante des logements que de la comptabilité.

Cela inclut l’exécution des dispositions du règlement de copropriété, la collecte des charges ou les différents travaux de rénovation.

En cas d’insatisfaction des habitants, il est possible de mettre un terme au mandat de cet organe.

Si vous vous demandez comment changer de syndic, sachez que cela est relativement simple.
Vous devrez notamment contacter vos copropriétaires afin de vous assurer que votre sentiment d’insatisfaction est partagé par tous les autres

Le conseil syndical procédera ensuite à la mise en concurrence de potentiels candidats avant la prochaine AG des copropriétaires.

Les projets des candidats seront alors présentés puis les propriétaires procéderont au vote. Seul le syndic ayant obtenu la majorité absolue sera retenu pour assurer l’administration de votre immeuble.

Par ailleurs, recourir à un comparateur de syndic vous permettra d’identifier un bon prestataire sans trop de démarches.

Le syndicat des copropriétaires

Créé automatiquement par la copropriété, ce syndicat regroupe l’ensemble des propriétaires d’un immeuble. Représenté par le syndic de copropriété, il supervise les actions de celui-ci.

Par ailleurs, le syndicat de copropriété vote en assemblée générale les points importants liés à la gestion du bien commun.

Il approuve les comptes annuels et vote le budget prévisionnel pour l’année à venir. Il estime les travaux à effectuer au sein de l’immeuble et valide les contrats fournisseurs

Le syndicat des copropriétaires est également habilité à fixer la quote-part destinée au fonds prévu par la loi alur.

Les droits et obligations des copropriétaires

Contrairement à la croyance populaire, la vie en copropriété n’est pas faite que de mésententes et de conflits.

En réalité, les relations entre les différents propriétaires sont explicitement définies dans le règlement de la copropriété. Cela permet à chacun des occupants d’avoir connaissance de ses droits, mais aussi de ses obligations.

Les droits des copropriétaires

Dès lors que vous êtes copropriétaire, vous avez le droit de disposer à votre guise de vos parties privatives. Cela inclut notamment votre appartement et votre place de parking

Vous pouvez les louer ou y effectuer des travaux à condition de ne pas causer de désagréments à votre voisinage. Vous avez également droit à une fraction des parties communes comme la cour, la toiture ou le terrain.

De même que pour vos parties privatives, vous disposez d’un droit de jouissance absolu sur votre partie commune.

Cependant, vous ne devrez y mener aucune action portant atteinte au droit d’usage des autres acquéreurs. Aussi, vous ne devrez faire aucune modification allant à l’encontre des dispositions prévues dans le règlement de copropriété.

Les obligations des copropriétaires

Outre les prérogatives dont ils jouissent, les coacquéreurs doivent respecter certaines contraintes.

Déjà, tous les codétenteurs d’appartement doivent se soumettre aux prescriptions figurant dans les statuts de la copropriété.

Cela implique par ailleurs l’impossibilité de repeindre vos volets ou d’effectuer des travaux si cela altère l’harmonie visuelle de l’immeuble.

De même, vous ne pourrez changer le revêtement au sol de votre appartement si cela doit entraîner des nuisances sonores.

Vous devrez également éviter de troubler la quiétude de vos voisins. Très important, vous devrez aussi participer aux charges de copropriété en fonction de la part qui vous a été attribuée.

Par ailleurs, vous ne devrez en aucun cas vous opposer à la réalisation de travaux préalablement votés en assemblée générale.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire