Comment optimiser vos images sur le web ?

0

L’importance des images sur le web n’est plus à prouver. Cependant, il arrive que ces dernières dont le but principal est d’apporter un plus à un site internet deviennent une véritable source de problème.

En effet, le risque d’altérer la performance d’un site en optant pour de jolies photos à haute définition est grand. C’est pour cela qu’il est recommandé d’optimiser les images afin d’offrir une expérience parfaite aux utilisateurs.

Pour ceux qui se demandent comment y arriver, voici tout ce qu’il vous faut.

Bien choisir le format des images

L’optimisation d’image sur le web revêt une grande importance pour le référencement. Par conséquent, vous pouvez le faire vous-même ou recourir à des agences comme 99 digital. Cette dernière option vous garantit de bons résultats. Cela dit, la première étape pour optimiser vos images sur le web est le choix du format de celles-ci. On distingue aujourd’hui trois formats photos compatibles avec la majorité des navigateurs existants : GIF, JPEG et PNG. Il existe également le format WebP. Comme toutes choses, les différents formats offrent chacun des avantages mais aussi des inconvénients. De ce fait, il convient de faire votre choix en tenant compte de vos besoins, du contexte et de vos contraintes.

Le format JPEG

Considéré comme le format le plus utilisé, il se révèle être l’option qui convient le mieux aux images et aux photographies constituées d’une variété de couleurs. Ce qui est plutôt normal puisque l’un de ses principaux atouts est le fait qu’il peut régenter plus de 16 millions de couleurs. Il offre des résultats d’excellente qualité tout en respectant le poids optimisé sur le web. Toutefois, le format JPEG a du mal à supporter la compression surtout si ces derniers comportent des différences importantes au niveau des contrastes entre pixels proches. De ce fait, il faudra adapter le niveau de compression à chaque image au risque d’avoir un résultat de mauvaise qualité.

Le format PNG

Vous avez besoin d’apporter de la transparence à vos images, le format PNG est sans doute le seul à vous apporter un meilleur résultat. Il est parfait pour tous les éléments demandant un fond invisible ou un jeu d’assombrissement. Il est plus utilisé pour la création de logos et les éléments de décoration. Simple à utiliser, il n’exige pas d’adaptation particulière pour l’export.

Le Format GIF

C’est le format à privilégier lorsque vous avez des images dont l’animation ne peut pas être administrée en CSS3. Pour ceux qui ne le savent pas, le GIF est un format capable de contenir dans un seul et même fichier plusieurs images. Par contre, quel que soit le nombre de fichiers, ces derniers ne pourront supporter que 256 couleurs. Ce qui implique qu’ils ne sont pas acclimatés aux grandes qualités.

Travailler sur le poids des images

L’optimisation de la vitesse de chargement des sites est devenue essentielle depuis l’apparition de la navigation sur les mobiles. Étant donné que les images prennent généralement plus de la moitié du poids d’une page, il est nécessaire d’uploader ces derniers afin de bien les optimiser. Pour optimiser le poids de vos images, il faudra les dimensionner, les exporter et les compresser.

Le dimensionnement

Pour procéder à l’optimisation des images, il est nécessaire de vérifier leurs résolutions et leurs dimensions. Remarquez que la majorité des images présentes sur le web sont uploadées en plus de 3 000 pixels de large avec une grande résolution. Ce qui entraîne une lenteur lors du chargement des pages. Pour éviter cela, il est recommandé de les redimensionner en tenant compte des contextes dans lesquels elles sont utilisées. Il est primordial de proposer des images qui permettent de jouir de la qualité et de la taille des interfaces utilisées par les visiteurs.

L’exportation

Connu pour être le logiciel de graphisme le plus utilisé dans le monde, photoshop offre une option très alléchante pour l’exportation de vos images (enregistrer pour le web). Très intéressante, elle permet de choisir le format et de redimensionner les images si cela n’avait pas été déjà fait. Elle permet également de choisir le niveau de qualité et de compression pour vos visuels.

La compression

Après le choix du format, le redimensionnement et l’exportation, il faut passer à la compression afin de rendre l’image moins lourde. Il est très important de savoir que la réduction du poids ne veut pas dire qu’il faut altérer la qualité de l’image. De même, c’est un travail très facile à réaliser lorsqu’on détient le bon outil. Notez qu’il existe une panoplie d’outils gratuits sur internet. Toutefois, de nombreuses agences de référencement comme 99digital utilisent souvent le TInyJpg et le TInyPng.

Après avoir suivi toutes ses étapes, la dernière chose à faire est de nommer le fichier afin de permettre à Google de le lire plus facilement. Pour ce faire il est nécessaire de renommer le fichier de base et de renseigner les attributs (alt) et (tilte).

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire