La mauvaise passe économique des auto-écoles de France

0

Les syndicaux des auto-écoles tirent le signal d’alarme et tire un tableau bien sombre, le manque de reconnaissance flagrant du gouvernement et l’impact de la crise économique sur la société. L’état des finances des auto-écoles sont bien mauvaises même s’il est vrai que financièrement c’est toujours un passage très difficile pour les jeunes qui souhaitent passer leur permis.

Nous avons résumé dans cet article les différents points qui font crise au sein de nos auto-écoles en France.

Concurrence masquée ?

Il ne faut pas vous fier aux auto-écoles qui affichent un prix d’appel très bas. Généralement, ce n’est jamais gagnant sur le long terme ! La note à la fin est toujours beaucoup plus importante car les heures de conduites supplémentaires sont facturées beaucoup chères et les moniteurs sont très peu disponibles, puisque surchargés, et les dates pour passer le permis sont souvent repoussées afin de vous obliger à prendre des heures de conduites supplémentaires. De plus, attention aux associations qui vous proposent des initiation à la conduite, elles n’y sont pas souvent habilitées.

Très peu de reconnaissance

Même s’ils sont diplômés d’Etat et ont pour responsabilité de faire progresser leurs élèves, les moniteurs d’auto-écoles sont payés au SMIC. Une responsabilité très, et trop, peu payée par rapport au travail effectué. De plus, la reconnaissance n’est pas vraiment présente à l’heure où l’on parle surtout d’accidents sur les route de France. De plus, le nombre d’inspecteur étant en diminution permanente, il devient de plus en plus difficile d’obtenir une date pour proposer aux élèves de passer leur permis (cf point précédent). De nombreux inspecteurs partant à la retraite ne seront pas remplacés car l’administration publique diminue le budget. Le prévention routière pourrait peut-être commencé sur ce point ?

Le prix du permis

Nous entendons souvent parler du prix exorbitant du permis, mais c’est principalement dû au fait que les clients des auto-écoles sont en grande partie des étudiants et qu’ils sont malheureusement touchés par la crise. Ils ont de moins en moins les moyens de financer leur permis dans de bonnes conditions et cela engendre très souvent l’échec.

La crise des auto-écoles

Tous ces points difficiles font que les auto-écoles sont entrés dans des difficultés économiques majeures. Nous espérons qu’ils arriveront à trouver des solutions… La clé se trouve peut-être dans un renouveau du permis de conduire. Qui sait ?!

Partager.

A propos de l'auteur

Jonathan Lasbordes

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire