Comment choisir le bon équipement de laboratoire ?

0
Si vous êtes à la recherche de fournitures pour équiper un laboratoire, il est important de privilégier en priorité du matériel de qualité. Le coût est aussi un enjeu majeur car il convient de respecter le budget alloué à cet achat. De plus, les innovations technologiques doivent être prises en compte pour avoir la garantie de disposer d’un matériel performant. La concertation entre les différents services du laboratoire permet également de définir précisément les besoins et les attentes de chaque personnel.

Savoir maîtriser les coûts

Lorsqu’il s’agit d’acquérir de nouveaux matériels de laboratoire, le coût reste toujours une préoccupation à garder en mémoire. Outre le prix d’achat, il faut aussi tenir compte de ce qu’il en coûtera pour entretenir et réparer l’équipement. C’est le cas pour tous les appareils électriques, de la centrifugeuse au microscope électronique, en passant par l’évaporateur rotatif et l’étuve de séchage. Concernant la verrerie de chimie, le risque lié à la casse doit inciter à commander des quantités suffisantes pour ne pas manquer de matériels. Dans un laboratoire, il n’est pas rare de casser une boite de pétri, un tube à essai ou un bécher en verre. Cela est d’autant plus vrai si la verrerie est manipulée par des élèves ou des étudiants inexpérimentés. Dans tous les cas, il convient de faire le point sur le montant des pièces à commander en fonction des marques et des modèles comparables. Cette corrélation permet souvent de rationaliser les dépenses.

Disponibilités des matériels

L’achat de nouveaux équipements implique pour un laboratoire de se fournir en accessoires, pièces détachées et consommables. La compatibilité entre les différents appareils et leurs périphériques ne doit pas être sous-évaluée. Si elle n’est pas au rendez-vous, elle peut occasionner des coûts supplémentaires pour mettre à niveau des logiciels, des composants électroniques ou des pièces mécaniques. De plus, il est impératif de vérifier que l’entretien des matériels ne butera pas sur l’indisponibilité de certaines pièces rendant inutilisable un équipement. L’immobilisation d’un matériel défaillant peut s’avérer problématique pour un laboratoire de chimie ou de biochimie. Ce dernier risque d’être dans l’impossibilité d’assurer ses prestations. Par conséquent, la rencontre des prestataires et la lecture attentives des contrats sont une étape obligée avant de finaliser une acquisition.

Maîtrise des équipements

L’installation d’un nouveau matériel dans un laboratoire implique de former le personnel à son utilisation. Cette variable est déterminante pour ne pas compromettre l’intégrité d’une machine en cas de mésusage ou de non respect des protocoles par défaut de qualification. Les conditions dans lesquelles l’équipement sera utilisé doivent aider à identifier les besoins des personnels en terme de formation. Cet aspect représente un coût supplémentaire qu’il faut intégrer au budget global prévu pour les nouvelles acquisitions.

Conclusion

Le respect des critères évoqués ci-dessus permet d’acquérir de nouveaux équipements de laboratoire en maîtrisant les coûts financiers. La prise en compte des différents paramètres aide aussi à déterminer avec précision le choix des matériels en fonction des besoins. Mais il ne sert à rien de complexifier davantage le processus d’analyse afin de ne pas entraver la prise de décision quant à l’installation de nouveaux équipements de laboratoire.
Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire