Qui a gagné le prix Goncourt 2017 ?

0

Le jury de l’Académie Goncourt a donné aujourd’hui à midi le nom du gagnant du fameux prix littéraire. Quatre auteurs étaient encore en lice, quel est le gagnant ?

Deux hommes et deux femmes

Cette année, la parité a été respectée par le jury du prix Goncourt. 4 auteurs s’affrontaient dans la dernière liste de l’une des récompenses les plus prestigieuses du monde littéraire.

Pour 2017, et contrairement à certaines autres années, aucun écrivain ne se détache véritablement. Cependant, « L’art de perdre » d’Alice Zeniter, qui a déjà obtenu le Choix Goncourt de la Pologne, fait partie de ceux dont on parle le plus.

Eric Vuillard fait lui figure d’outsider, avec son roman sorti au printemps dernier « L’ordre du jour ». En effet, rares sont les prix qui récompensent des livres sortis avant la rentrée littéraire.

Yannick Haenel et « Tiens ferme la couronne » ainsi que Véronique Olmi pour « Bakhita » sont les 2 autres encore en lice.

Bakhita revient sur la vie hors norme d’une esclave soudanaise, devenue sainte, et que ses ravisseurs avaient surnommée Bakhita, ce qui signifie « la chanceuse » en arable. Enlevée à 7 ans dans son village du Darfour, elle connaîtra de nombreuses souffrances avant d’être rachetée adolescente par le consul d’Italie. Elle découvre le pays, l’exclusion, la pauvreté. Elle finit par entrer dans les ordres, traverse deux guerres mondiales et voue sa vie aux enfants.

L’art de perdre est une fresque familiale basée sur la quête d’identité. On y suit trois générations et donc trois époques, baladées entre l’Algérie et la France.

Tiens ferme ta couronne s’intéresse à la vie du narrateur, dont le scénario qu’il propose à divers producteurs ne donne envie à personne. Il rencontre à New York le cinéaste Michael Cimino, à qui l’on doit Voyage au bout de l’enfer, ce qui engendrera une série d’aventures rocambolesques !

L’ordre du jour se déroule en Allemagne. L’auteur revient sur les glorieuses images de la Wehrmacht, la légende de l’Allemagne nazie, dont le triomphe parait inévitable. Pourtant, les coulisses de l’Anschluss ne sont pas ce qu’elles semblent être…

Le gagnant

L’an dernier, c’est l’auteure Leïla Slimani et son roman « Chanson douce », qui repartait avec la récompense ultime ! Son livre fait d’ailleurs déjà l’objet d’une adaptation au cinéma.

Le jury, composé de Bernard Pivot, président, ainsi que de Pierre Assouline, Tahar Ben Jelloun, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel, Paule Constant, Didier Decoin, Virginie Despentes, Patrick Rambaud et Eric-Emmanuel Schmitt a délibéré et choisi de remettre le prix à Eric Vuillard !

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire