Des thermes romains datant du IIIe siècle découverts près de Renac

0

Renac situé dans le sud du d’Ille et Vilaine est au centre de toutes les attentions depuis que des termes romains ont été découverts dans cette zone. Ces trésors archéologiques du 3e siècle étaient enfouis dans le chantier de la voie express Rennes-Redon. Des études ont été réalisées pour les archéologues qui ont dévoilé leur rapport et une exposition a été organisée pour la présentation des thermes romains au public. Focus sur ces découvertes.

Des fouilles en chantier

Des vestiges de thermes romains ont été minutieusement déterrés par des archéologues en 8 semaines. La qualité de la conservation de ces vestiges a fortement impressionné ces professionnels de la fouille. De nombreuses salles qui constituaient un patrimoine de l’empire romain ont été retrouvées. Parmi lesquelles des vestiaires, un bassin froid et une salle froide, un bassin chaud et son foyer pour le chauffage, la salle chaude. Parmi ces précieuses découvertes, se trouve un four de tuilier qui a suscité l’admiration des archéologues. Le site du chantier avait changé radicalement d’aspect en quelques semaines.

Pour les travaux des 2×2 voies Redon-Rennes, les thermes à Marseille n’ont pas encore finies de dévoiler leur surprise aux équipes d’Archeodunum, une société s’activant dans les fouilles archéologiques. Cela a marqué le début des analyses, qui ont permis d’en savoir plus sur ces mystères de l’histoire. Durant une période de 18 mois, ils se sont attelés à la tâche pour produire un rapport tant attendu par les passionnés d’histoire. Avec un grand professionnalisme, ils ont respecté les délais en levant les mystères sur cette découverte.

Un aperçu des résultats archéologiques

Une exposition de panneaux illustratifs s’est déroulée dans la salle des fêtes de Renac pour mieux faire découvrir les résultats des fouilles et attribuer une part de l’histoire à cette région, qui vit ses moments de gloire. « Nous sommes ici dans de l’archéologie préventive qui consiste à sauvegarder les pièces importantes, comme des éléments architecturaux ou des céramiques … Nous avons rendu notre rapport, en fin d’année 2015, qui doit maintenant être étudié par le service régional de l’archéologie. Et l’exposition proposée actuellement permet de faire connaître le site et ce que nous avons pu y découvrir. »

Précise Charles Vasnier, archéologue d’Archeodunum. Mais après des semaines d’études le chantier a repris son décor normal et les travaux ont continué. Cette découverte a une réelle opportunité de Renac et de ses habitants de voir sortir de terre, de véritables bijoux historiques. Cela constitue une première et trace la voie à d’autres projets de recherche à proximité. Des fouilles seront organisées un peu partout dans la région par les archéologues, qui veulent élargir leurs études pour découvrir d’autres zones à araser.

Partager.

A propos de l'auteur

Blogueur passionné, je m'intéresse à toute l'actualité politique en France et à l'international.

Laissez un commentaire