Rentrée scolaire : le casse-tête des nouveaux horaires

0

Les nouvelles réformes des rythmes scolaires devront encore une fois cette année donner le tournis aux collectivités locales et aux parents pour une meilleure organisation de prise en charge des enfants. De plus, il reste toujours la question des activités périscolaires en milieu scolaire.

Une nouvelle grille horaire qui donne le tournis

Dès la rentrée du calendrier scolaire 2014-2015, les écoles publiques devront prendre des directives pour mettre en application les nouveaux horaires. Les municipalités sont appelées à apporter une aide substantielle aux différentes écoles de leur circonscription. Pour le cas de la municipalité d’Angers, la municipalité a déjà présenté la nouvelle grille d’horaires que devront adopter les écoles à la rentrée prochaine.

La première réforme du rythme scolaire porte notamment sur les élèves des classes de maternelle et primaire qui achèveront désormais les cours à 11 h 45 chaque mercredi et non à 12 h 15 comme cela avait été le cas l’année passée. Pour aider les parents qui n’auront pas le temps de venir chercher tout de suite leurs enfants, une garderie de 45 minutes sera disponible dans les écoles gratuitement.

Les plus petits reprendront les classes plutôt à 13 h 45 et non à 14 heures. Comme l’explique le maire Christophe Béchu : « Ce qui favorisera le temps de sieste et des activités périscolaires jusqu’à 14 h 45 avec des temps plus ludiques, plus calme ». Toutefois, la question du financement des activités périscolaires se pose toujours dans certaines municipalités.

Un casse-tête pour la garde des enfants

Le calendrier scolaire de cette année 2014 pose encore le problème des rythmes scolaires. En plus de l’achat des fournitures, les parents doivent jouer sur un autre tableau : trouver un moyen pour la garde de leurs enfants en fonction compte tenu de la nouvelle grille d’horaires. Cela impose un coût supplémentaire à cause des rythmes scolaires. En effet, si mes deux parents sont occupés dans l’après-midi surtout le mercredi, une nounou doit être envisagée.

Les organismes de service à la personne proposent un service pratique et adapté aux parents pour la garde de leurs enfants. Dans certaines communes, les demandes de nounou ont considérablement augmenté. Dans la ville de Troyes, l’agence Free-Dom tient à rappeler que les demandes n’ont pas encore augmenté, mais elle a noté une augmentation plutôt au niveau des demandes de tarification horaires. On voit très bien que certains parents sont indécis quant aux choix de prendre les services d’une nounou pour la garde de leurs enfants.

A propos de l'auteur

Avatar

Blogueur passionné, je m'intéresse à toute l'actualité politique en France et à l'international.

Laissez un commentaire