Quels sont les dangers d’une cheminée non ramonée?

0

Peu connu des particuliers, le ramonage de cheminée est une tâche souvent imposée par les règlementations municipales. En effet, sa réalisation répond principalement à un besoin de préserver la sécurité des habitants de la bâtisse et celle d’autrui. Justement, en omettant le ramonage de notre cheminée, nous encourons différents risques.  Découvrons donc dans cet article les dangers d’une cheminée non ramonée.

Cheminée non ramonée : quels sont les risques sanitaires encourus ?

Négliger le ramonage de sa cheminée c’est exposer sa santé, sa vie, et celle d’autrui à un danger imminent.

Le principal risque auquel on s’expose, et c’est d’ailleurs le plus fréquent, c’est le feu de cheminée. En effet, différentes particules viennent se déposer sur les parois des conduits lorsqu’on utilise la cheminée. Pourtant, les goudrons et les suies favorisent la combustion. À l’allumage de la cheminée, ils risquent de s’embraser et le conduit prendra feu. Il ne faut que quelques instants pour que l’incendie consume l’habitation tout entière. Pour éviter les pertes colossales, il est alors primordial de nettoyer les conduits de sa cheminée régulièrement. Pour cela, il est conseillé de faire appel à ce ramoneur dans l’Oise.

En outre, une cheminée non ramonée présente des dangers pour la santé. En effet, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone ne sont pas à écarter. L’accumulation de goudron, de suie et tous autres éléments dans le conduit occasionnent son obstruction, empêchant alors à la fumée de s’acheminer vers le haut. Pour ne pas inhaler les gaz toxiques, il faut donc s’assurer que la cheminée est bien fonctionnelle.

Quels sont les autres risques liés à une cheminée non ramonée ?

Une cheminée non ramonée ne met pas uniquement en péril la santé des habitants de la maison. Elle peut aussi avoir des impacts financiers conséquents.

Justement, tout propriétaire ou locataire d’un logement est soumis à une obligation légale, notamment le ramonage de la cheminée. En cas de non-respect de la loi ou en cas d’incidents liés au manque d’entretien de celle-ci, la responsabilité financière de ces personnalités sera engagée. Par ailleurs, il est préférable de laisser cette opération aux soins d’un ramoneur professionnel. Si un incendie se déclenche, l’assureur exigera en plus de la facture un certificat de ramonage délivré par un professionnel agréé. Dans la mesure où vous ne pouvez lui soumettre ces documents, votre assurance ne vous couvrira pas. Ainsi, vous prendre en charge la totalité des dommages. D’ailleurs, si le mauvais entretien de la cheminée a occasionné l’accident, votre assureur peut se retirer facilement.

Outre cette responsabilité financière, votre responsabilité morale sera aussi engagée. C’est le cas lorsque l’accident en question a fait des blessures ou des victimes. 

Enfin, certaines communes prévoient des sanctions pécuniaires aux propriétaires ou locataires refusant de ramoner leurs cheminées. Une amende maximale de 450€ est prévue à cet effet.

 En conclusion, une cheminée mal entretenue présente des risques non seulement pour notre propre santé, mais aussi pour celle des autres. Le retrait des suies et des goudrons sur leur paroi permet également de préserver la sécurité de tous. En effet, le ramonage prévient les risques d’intoxication aux gaz toxiques et les incendies. Quant à sa réalisation, il faudra impérativement faire appel à un ramoneur agréé. En effet, le certificat de ramonage qu’il délivre vous permettra de bénéficier d’une indemnisation en cas d’accident.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire