Que faut-il savoir avant de choisir la couleur de votre toiture ?

0

Le chantier de votre maison est presque achevé et vous désirez choisir une couleur de toiture selon vos goûts ? C’est tout à fait normal. Cependant dans certaines régions, l’esthétique de la toiture est règlementée par des lois et des conventions liées à la préservation de l’urbanisme. Pour éviter les mauvaises surprises et les sanctions, nous vous invitons à poursuivre la lecture de ce document. Tous les points essentiels relatifs à la question seront discutés.

Des règlementations dépendantes des régions

En France, les régions sont autonomes pour discuter et décider des directives à considérer concernant l’usage du sol. Ils établissent un plan local d’urbanisme qu’ils respectent dans tous les travaux de bâtiments. Chaque collectivité territoriale fonctionne de la même manière. Cette convention vise à garder une harmonie esthétique dans le paysage, mais aussi à valoriser la culture locale.

L’administration de la région est l’autorité compétente pour décider et juger de toutes les constructions en cours. Elle peut défendre l’utilisation de certains matériaux, ou le choix de certaines couleurs, tant pour la toiture que le revêtement extérieur des maisons. Ces interdictions sont toutes basées sur le respect du plan local d’urbanisme. Dans certaines mesures, il arrive même que des constructions soient interdites.

Nous vous conseillons donc de vous rendre à votre autorité administrative régionale avant d’entamer des travaux et de choisir une couleur et des matériaux pour votre toiture. Cela vous évitera des sanctions pénibles. Vous pourrez aussi demander conseil à un professionnel comme ce couvreur expérimenté dans le 66. Il connait toutes les règlementations relatives à la toiture selon les régions.

Les peines encourues par un non-respect des lois sur la toiture

Si les règlements sont établis, c’est que des sanctions sont préparées pour les personnes qui ne suivent pas les règlements. La première sanction est encore un avertissement : la mise en demeure pour s’aligner au plan local d’urbanisme, soit rediriger les travaux, soit remplacer totalement la couleur d’une toiture. Si après ses avertissements, les propriétaires ne font toujours pas ce qu’il faut faire, ils seront pénalisés financièrement. Des amendes devront être payées.

Les dispositions règlementant la toiture vous orientent donc quant au choix de la couleur de votre toiture. D’autres situations peuvent vous limiter dans votre choix : comme l’emplacement de votre habitation. Si elle est située dans un site historique, si elle est elle-même historique, si elle possède une valeur culturelle ou historique quelconque, fortes sont les chances que vous n’ayez pas le droit de choisir la couleur de sa toiture. La meilleure chose à faire dans ce cas est de se renseigner auprès des Architectes des Bâtiments de France. Ce sont les seules entités capables de vous délivrer une dérogation spéciale pour une couleur de toiture autre que celle acceptée par le plan local d’urbanisme.

La culture locale peut aussi dicter la couleur de la toiture

La couleur de la couverture d’une maison peut à elle seule communiquer les valeurs culturelles de la région. C’est la raison pour laquelle elle est règlementée par l’administration. Mis à part la couleur, le type de toit ainsi que les matériaux utilisés sont aussi règlementés par le plan local de l’urbanisme.

En France, il est rare que les maisons d’habitations aient une toiture en tôle. Les tôles sont habituellement utilisées pour couvrir les écoles, les ateliers ou les préaux.

Pour ce qui en est des spécificités régionales, le midi de la France est surtout favorable à l’ardoise naturelle. Le nord de la France regroupe les toitures en tuile. Ainsi, les régions sont harmonisées tant sur la couleur que sur les matériaux utilisés. Cette uniformité renvoie un coup d’œil charmant lorsque vous observez le paysage.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire