La progression des ventes de logements neufs

0

En France, comme dans la plupart des pays dans le monde, la vente de logements neufs commence à plafonner. Ces dernières années, les logements neufs faisaient partie de la liste noire du marché. Le pouvoir d’achat des gens a plus ou moins régressé. Et actuellement, la situation prend à l’envers. En seulement une année, le taux s’est brusquement élevé, passé de 10 % à 22 %.

À quoi est due cette réelle progression ?

La vente de logements neufs a sans doute fait sa reprise. Elle a considérablement progressé. De janvier en avril 2015, selon les derniers enregistrements de la FPI ou la Fédération des Promoteurs Immobiliers, elle est passée à un taux de 10, 4 % soit 25.826 logements sur seulement un an. Ce qui vérifie un net ralentissement au niveau des constructions.

Cette progression au niveau de la vente de logements neufs a déjà été constatée depuis les derniers trimestres de l’année dernière soit de 12, 5%. Ceci est dû en majorité au passage de la loi Duflot à la mise en oeuvre du dispositif Pinel. Le principe de cette nouvelle loi fiscale repose en effet sur le fait d’acheter de l’immobilier afin de le revendre après. Les besoins sont là, affirme la FPI. Selon elle, il faut tenir cette reprise et que pour ce faire, il faut procéder à l’accession à la propriété et au lancement de nouveaux de projets. Ceci permettra entre autres d’adapter l’offre à la demande. Néanmoins, il faut souligner qu’à l’encontre de cette progression, les prix de vente sont restés stables.

Quelles en sont les conséquences ?

Luxury apartment house

La hausse a surtout concerné les logements collectifs qui sont les premières cibles des investisseurs que les logements individuels. Il s’est constaté un accroissement de plus de 23,4 %. Les réservations d’appartements ont monté jusqu’à 24.500 unités par rapport à seulement 2.000 unités pour les maisons individuelles. C’est le plus haut niveau jamais observé depuis 4 ans. Près de 26.533 logements neufs ont été vendus d’avril en juin, par rapport à 21.784 à la même période de l’année précédente.

De ce fait, les mises en vente prennent du recul en acquérant une baisse d’environ les 15 % par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière. Et ce sont surtout les grandes maisons composées de plus de 4 pièces qui en sont touchées.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire