Post confinement : Comment l’événementiel doit-il revoir son organisation ?

0

La pandémie qui sévit toujours dans le monde entier a eu pour conséquence d’interdire en France,mi-mars, tout type de rassemblement. Depuis trois mois, le secteur de l’événementiel est à l’arrêt. A l’heure où l’activité économique redémarre tout doucement et que le travail distanciel est encore fortement conseillé, comment repenser les événements de demain ?

Des événements respectant les règles sanitaires

Nul doute que dans les prochains mois, chaque rassemblement, même en petit comité, devra être rigoureusement pensé pour respecter les gestes barrières. Etant convaincu, comme de nombreuses entreprises sondées, que l’événement doit se vivre, se partager, l’enjeu va être de mettre en place, des actions, des outils, des équipements pour respecter les règles sanitaires sans toutefois rompre la convivialité de l’événement.

Les acteurs de l’événementiel vont devoir faire preuve de créativité pour intégrer dans leurs équipements des distributeurs de gel hydroalcoolique, des masques, des dispositifs de distanciation, des séparations entre les assises et tables … Les organisateurs d’événement vont en faire une priorité pour rassurer leurs clients, malgré un nombre de participants qui sera limité.

Des événements digitaux

Pour limiter le nombre de participants à l’occasion des événements, le digital va prendre une place de plus en plus importante.La situation sanitaire a clairement donné un coup d’accélérateur à la digitalisation dans le monde du travail et il en sera de même pour les événements.

Pour exemple, la fédération de la haute couture et de la mode met en place à Paris, un événement Fashion-Week 100% online en juillet pour présenter les collections printemps/été 2021 de la mode masculine. Dans d’autres cas, ce sont les événements hybrides qui seront privilégiés permettant une présence limitée de participants avec une déclinaison virtuelle.

On assiste donc à une véritable révolution dans la manière de présenter des événements internationaux à la forte réputation.

Des événements régionalisés

Déjà en réflexion depuis plusieurs années pour des raisons écologiques, les événements ne doivent plus réunir en un même lieu l’ensemble des collaborateurs et participants venant des quatre coins de la France. Ce qui se profile ce sont des formats plus petits, dans des lieux plus aérés et de proximité, avec des organisateurs, des prestataires, des traiteurs locaux. Ainsi, on réduit la jauge de participants, en faisant vivre simultanément le même format d’événement sur plusieurs villes ou en proposant une déclinaison sur plusieurs dates sous forme de road show.

Des événements au décor et espace revisités

Enfin, il sera indéniable au vu de la baisse du nombre de participants lors d’événement, que les organisateurs devront revoir leur aménagement d’espace et des décors. Il faudra créer des espaces plus privatifs, dont le mobilier permettra de maintenir des distanciations sociales, tout en favorisant le partage et l’échange.

Pour cela, les organisateurs peuvent collaborer avec des scénographes ou agences spécialisées dans l’aménagement de mobilier dédié à l’événementiel. Aujourd’hui le mobilier a une très forte importance pour donner de la valeur à un événement et aussi le rendre unique.

Tous ces changements marquent un renouveau dans la manière d’organiser des événements. Il faut s’avoir s’adapter à ce type de crise pour toujours permettre la collaboration. En somme, les organisateurs avec l’avènement du digital doivent jouer sur la participation des

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire