Portes blindées : les normes en vigueur

0

Une porte blindée est le meilleur moyen de protéger ses biens contre tout cambriolage. Ce type de porte suit des normes préétablies pour pouvoir être classé comme étant sécurisant. Elle répond à des critères exigeants, non seulement sur sa résistance à l’effraction, mais également au feu et aux conditions météorologiques. Focus sur ces labels !

La certification A2P, la norme française

La norme A2P est délivrée par le Centre National de la Prévention et de la Protection ou CNPP. Un bloc-porte ayant un blindage reconnu par ce professionnel en sécurisation de la maison est toujours accepté par les assureurs.

Cette norme indique la durée de résistance d’une porte contre l’intrusion d’un voleur. Des tests rigoureux sont donc réalisés pour définir son niveau qui peut aller de 1 à 3 sur un temps défini entre 5 et 15 minutes.

Le test consiste à essayer d’ouvrir la porte blindée en travaillant uniquement sur ses éléments principaux,  dont la quincaillerie, l’huisserie et surtout le vantail. Un fabricant obtient 1 étoile pour une résistance d’environ 5 minutes, 2 étoiles pour 10 minutes et 3 étoiles pour plus de 15 minutes.

La certification dure 6 ans, et au-delà de cette limite, les produits doivent subir à nouveau des tests pour que leur qualité reste optimale. Pour éviter de se tromper, faites vous accompagner par un professionnel pour l’achat de votre porte blindée.

porte

La certification EN 1627, la norme européenne

Une porte blindée comportant cette norme européenne ne prend pas seulement en compte la durée que met un cambrioleur pour entrer dans votre maison, elle se focalise également sur les outils utilisés durant le cambriolage.

L’effraction est échelonnée en fonction de la résistance de la porte blindée et de l’expérience du cambrioleur allant sur une échelle de 1 à 6. Un cambrioleur qui utilise un pied de biche se situe au niveau 3, c’est le niveau moyen.

Les deux classes de résistance 2 et 3 sont vivement recommandées pour optimiser la sécurité d’une maison et les niveaux 4, 5 et 6 sont pour le blindage de la porte d’un bâtiment public ou d’un lieu commercial.

Généralement, les résultats obtenus sont supérieurs par rapport aux conditions réelles d’un cambrioleur, ce dernier est souvent soumis au stress lors de l’acte et doit faire attention à la présence des passants et au bruit occasionné par le forçage de la porte.

Autres normes

La norme EN 356 concerne uniquement les portes à la fois blindées et vitrées qui servent comme ouverture pour les pavillons ou les maisons. Cette certification protège contre les tentatives d’effractions et les actes de vandalisme et est composée de deux niveaux de protection pour 8 classes.

Le niveau de protection 1A à 5A permet de se protéger contre le vandalisme tandis que le niveau 6B à 8B protège contre toute tentative d’effraction. Le vitrage peut en effet recevoir plus de 50 coups de hache sans se briser.

La norme italienne UNI 9569 commence à disparaître sur le marché européen, mais elle reste visible sur les produits encore disponibles sur le web.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire