Peut-on ramoner soi-même sa cheminée ?

0

On aime bien faire la chose par soi-même, notamment lorsqu’il s’agit de nettoyer et sécuriser sa maison. C’est un réel plaisir, seulement pour le ramonage d’une cheminée, on ne peut pas confirmer que c’est sans risque. Au moins, vous avez la connaissance et les équipements nécessaires. Pour vous donner une idée sur la possibilité d’une réalisation de ramonage par soi-même, voici un peu de détails à savoir.

Les missions en ramonage d’une cheminée

On le sait, le ramonage est connu comme un métier concernant l’action de nettoyage de la cheminée. Ce métier se limitait avant par l’enlèvement des suies, des goudrons, des cendres, des insectes, et des résidus se trouvent à l’intérieur de la cheminée. Le plus dur à réaliser était l’enlèvement des bistres. Lorsque ces derniers se cumulent, ils deviennent encore plus résistants au nettoyage.

Actuellement, les missions d’un professionnel en ramonage à l’exemple de ce ramoneur chevronné dans le 78 s’élargissent et se compliquent selon le type de cheminée. Il doit être équipé des appareils de mesure et de contrôle pour inspecter l’état du conduit de cheminée avant de procéder au nettoyage. Il vérifie également l’intoxication au monoxyde de carbone et procède aux installations des appareils protégeant la maison contre l’incendie, ou des appareils comme la poêle en bois, au fuel, au gaz ou mazout. En tout, il doit assurer un environnement sain pour l’intérieur comme pour l’extérieur de la maison.

Ses missions sont devenues beaucoup plus responsables et exigeantes. La loi oblige ces professionnels à avoir un certain niveau de compétence, de la certification, une bonne qualité de travail ainsi qu’une méthode de nettoyage plus manuel que chimique. C’est pour protéger la maison contre l’incendie, l’intoxication, l’économie d’énergie et pollution d’environnement.

Ainsi donc, s’il ne s’agit que du simple nettoyage, on peut le faire soi-même à condition d’être bien équipée et d’avoir un minimum de savoir – faire. Autrement, il y a tellement de risque.

Comment procéder au ramonage soi-même ?

Après ces explications, si vous avez encore décidé de le réaliser par vous-même le ramonage de votre cheminée, au moins, évitez de penser à l’utilisation de produit chimique pour faire évaporer les bistres. Trouvez des kits de ramonage qui se composent en général d’un hérisson et d’une canne. Assurez-vous que le hérisson et la canne puissent atteindre les coins le plus reculés de votre cheminée, qu’ils aient la largeur, la longueur, et la taille nécessaire.

Lors du brossage ou du nettoyage, si vous trouver que le hérisson n’est pas assez efficace pour faire disparaitre les bistres, utilisez d’autres types de brosses comme une brosse métallique. D’autres astuces de nettoyage peuvent aussi faciliter votre travail comme celle de bruler des buches pour ramollir les bistres. Le nettoyage doit se faire durant que la chaleur est encore présente.

Avant toutes opérations, les cendres, les suies et d’autres résidus risquent de s’éparpiller sur vos meubles et même le sol. Pensez donc à les protéger par des couvertures.

En tout cas, le meilleur conseil qu’on puisse vous donner, c’est de passer par un professionnel. Ainsi, non seulement le travail sera bien fait, mais également vous bénéficierez d’une assurance incendie à condition de trouver un ramoneur qualifié. C’est plus serein de vivre avec une conscience tranquille sachant que votre cheminée ne présente plus un risque d’intoxication et d’incendie. D’ailleurs, vous pouvez passer à une compétition de prix si c’est ce qui vous inquiète. Passez par un comparateur de service pour trouver la meilleure offre ou encore, demandez à des amis. La bonne qualité de prestation d’un ramoneur n’est pas forcément onéreuse.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire