Organisme de Placement Collectif en Immobilier : un bon investissement ?

0

Face à la hausse constante du coût de la vie, beaucoup de personnes ont recours à des placements afin d’augmenter leurs ressources financières. Pour ceux qui recherchent des revenus supplémentaires, l’OPCI est un bon investissement en ce sens que les modalités de souscription, le régime juridique et fiscal ainsi que le rendement est favorable à l’épargnant.

OPCI, placement accessible

L’OPCI grand public permet à des petits porteurs de mener un investissement à la hauteur de leur budget. Les revenus issus de l’OPCI sont constitués : de loyers distribués à chaque associé proportionnellement à leur part ; de la revalorisation des parts en cas de hausse de valeur de l’immeuble suite à des travaux de restauration ou d’aménagements par exemple, de la plus-value lors de la cession de part au moment de sortie de l’OPCI.

À noter que l’OPCI permet le rachat de part à tout moment. D’où l’obligation pour l’organisme d’avoir à sa disposition des liquidités d’une valeur équivalente au moins à 5 % de l’investissement total.

Investissement diversifié et dynamisé

Le portefeuille d’investissement d’un OPCI doit être composé d’au moins 60% d’actifs immobiliers, d’au moins 5 % en liquidités et le reste étant constitué de d’actifs financiers. C’est un placement multi-plateforme qui permet de répartir le patrimoine et de réduire les risques. Il n’y a pas de contrainte de gestion vu que celle-ci est confiée à une société spécialisée. L’OPCI peut recourir à un crédit à hauteur de 40 % pour financer ses opérations.

Fiscalité avantageuse

L’OPCI dispose de régime fiscal au choix adapté aux besoins de l’investisseur. En effet, il existe deux types d’OPCI. Le Fond de Placement Immobilier ou FPI est une copropriété similaire à une SCPI. Il est soumis à l’impôt foncier. À ce titre, il bénéficie des déductions fiscales allouées à l’intérêt d’emprunt et déficit foncier. La société de placement à prépondérance immobilière à capital variable ou SPPICAV  est une société comme son nom l’indique. Elle est exonérée d’impôt sur les sociétés, c’est-à-dire que les bénéfices réalisés ne sont pas imposables. Par contre, les dividendes reçus par les actionnaires sont soumis aux impôts sur les revenus de capitaux immobiliers.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Mode, people, immobilier, finance sont des domaines qu'Erwan aborde régulièrement sur Mopcom.

Commentaires fermés