Métier de couvreur : privilégier la sécurité

0

Perchés sur le toit, les travaux de toitures sont considérés comme dangereux. Charpentier, couvreur ou ramoneur ; le travail en hauteur augmente fortement le risque entraînant pour la plupart du temps des dommages irréversibles voire la mort. Voilà pourquoi ce métier se doit d’être réglementé par des normes de sécurisation.

Primer la sécurité au toit

Travailler des heures qu’importe le temps à plusieurs mètres du sol c’est le lot quotidien d’un couvreur. Un lot qui oblige une attention implacable pour éviter les risques du métier.

Accéder au toit sans encombre

Dès l’accès au toit, des mesures de sécurité doivent être appliquées. Premièrement, il faut toujours vérifier si la surface où on dispose l’échelle ou l’échaudage est stable afin de ne pas tomber dès le commencement. Puis utiliser dans la mesure du possible des matériels de qualité qui ne flanchera pas à la moindre charge.

Limiter les risques de chute

Les risques de chute pour les couvreurs sont de 35 % selon la statistique. Cela est souvent dû soit à une toiture en pente. Lorsqu’une toiture est en pente, les risques accrurent considérablement à cause de son inclinaison. Dans ce cas-là, il est impératif pour le couvreur de dresser des rampes de sécurité surtout si le travail s’effectue à plus de deux mètres de hauteur. Les rampes de protection peuvent aller de 1 m à 15 cm selon le système de rampe choisi. Outre la toiture en pente, comme le couvreur est aussi amené à réparer la toiture ou à la restaurer ; les structures sont souvent en piteux états. De ce fait, avant d’effectuer les travaux, veiller à faire un état des lieux.

Les outils nécessaires pour travailler en toute sécurité

Les échafaudages sont des outils inhérents au métier d’un couvreur. Effectivement, pour accéder au toit il doit en faire utiliser que ce soit à usage individuel ou collectif. Cependant, pour éviter tout accident au travail il faut mettre en place des systèmes de sécurité anti-chutes.

Les filets anti-chutes

Les filets anti-chutes sont disposés de manière à rattraper les ouvriers en cas de chute et amortir par la même occasion le choc. Ils sont les moyens les plus sûrs pour éviter les accidents mortels sur les chantiers.

Les sangles de sécurité

L’utilisation des harnais de sécurité est indispensable quand on est couvreur. En effet, en cas de chute, en effet, en cas de chute, la sangle accrochée à une partie solide du bâtiment en travaux, il maintient le corps en suspens.

Pour que les matériels de sécurités soient efficaces, il faut qu’ils soient installés par des professionnels à l’exemple de ce couvreur dans 67 qui répondent aux normes de sécurités établies.

Les produits utilisés, un facteur de risque ?

Les couvreurs sont amenés à utiliser divers matériaux et produit. Or la plupart de ces derniers sont dangereux, voire interdits sur le marché comme le cas de l’amiante. Pourtant, les couvreurs y sont confrontés lors des travaux de rénovation. Donc en présence de ces substances nocives, il faut s’armer de masque et de protection.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire