L’immobilier est toujours en hausse en Belgique

0

Si on analyse de près l’immobilier belge, on constate rapidement une nette amélioration des conditions d’accès notamment au niveau des biens neufs. La pierre belge est un secteur en perpétuel mouvement avec de nombreuses mutations des métiers de l’immobilier.

Des prix immobiliers en baisse en Belgique

Le prix de l’immobilier en Belgique est en constante hausse notamment en raison du rapport offre/demande déséquilibré. La pénurie de logements entraîne une augmentation des prix de vente de maisons ou d’appartements. Toutefois, la suppression du bonus logement depuis le 1er janvier 2020 devrait stopper le gonflement des prix. Toutefois, l’immobilier neuf belge est un secteur où la fluctuation des prix est constante.

Les constructions neuves en plein boom

Face à la pénurie de logements, le gouvernement belge encourage la promotion immobilière. Il faut savoir que les projets immobiliers sont très en vogue en Belgique notamment parce qu’il faut répondre à la demande d’une population croissante. Atland Promotion propose depuis 15 ans des biens neufs en VEFA en Belgique, répondant aux exigences des clients, aux standards de construction et aux normes européennes. Grâce à ces multiples avantages offerts par Atland Promotion, investir dans le neuf en Belgique est à la portée de tous. Le promoteur immobilier est aujourd’hui, un acteur incontournable de la promotion immobilière en Belgique. Pour se faire une idée, découvrez la liste des projets immobiliers belge d’Atland Promotion.

Une hausse des transactions immobilières belges

La hausse des ventes immobilières en Belgique pourrait être amorcée par un taux d’emprunt plus faible ce qui permettrait aux foyers avec une capacité d’emprunt faible d’accéder à la propriété. De ce fait, les Belges investissent en masse dans la pierre. Ils sont de plus en plus nombreux à se détourner des autres produits d’investissement, car l’immobilier est une valeur sûre et peu risquée.

La popularité des petites surfaces habitables en Belgique

L’autre tendance du marché immobilier belge est celle des logements de petite taille. Ils ont la cote actuellement, car ils sont plus adaptés aux besoins de jeunes générations qui sont toujours dans une configuration de mobilité et de flexibilité. Mais, on les préfère aussi parce que chacun est conscient qu’il faut économiser l’espace et que la Belgique est un tout petit territoire (30 689 km²). On retrouve davantage des formats peu gourmands en mètre carré dans les projets immobiliers comme les appartements et de studios neufs.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire