Les techniques modernes de charpente

0

L’expression « avoir un toit au-dessus de sa tête » est forte de signification. Le toit est aussi symbolique que pratique pour une maison. Mais son véritable rôle est de protéger l’intérieur de cette dernière des intempéries. Et si la maison elle-même repose sur des fondations, le toit a aussi besoin d’une charpente. C’est elle qui en est donc l’ossature. Et l’installation de cette dernière requiert des techniques spécifiques. Les méthodes traditionnelles s’opposent aux méthodes modernes. Le choix entre ces dernières varié selon le style de la maison. Cela a également une incidence sur le coût. Et la balance semble pencher vers les secondes.

Les techniques de charpentes existantes

Il y a la charpente traditionnelle, à fermette et à toiture plate. La première est la charpente faite en bois. Elle se base sur des éléments en bois épais et comporte plusieurs parties. L’assemblage exige les doigts d’un artisan expert. Généralement, elle repose sur des murs porteurs. Les fixations se font par enture, par embrèvement ou par assemblages moisés. La charpente fermette est la version moderne. Étant plus pratique, elle est réalisée en usine. À la livraison, elle est donc pré-montée. Les fabricants de charpentes industrielles comme Freimans utilisent la même technique que celle utilisée pour la charpente traditionnelle. Cependant, la version est simplifiée à l’extrême. La charpente est celle qui permet d’avoir les maisons en forme cubique. Les réflexions pour les constructeurs vont plus sur des questions d’étanchéité. Pour les deux premiers, les principaux soucis étaient la solidité et la praticité. Une dernière option est la charpente métallique. Il s’agit de la plus avancée. On la retrouve de plus en plus dans les maisons d’habitation. Avant seuls les bâtiments industriels et agricoles en étaient pourvus.

Avantages et inconvénients de chaque technique

La charpente traditionnelle est lourde, sur tous les plans. Les supports en bois qui la portent supposent l’existence de murs porteurs à la hauteur de leur poids. Mais c’est le gage de leur solidité. En outre, seuls les professionnels peuvent en effectuer le montage. Elle est donc plus chère. Cependant elle permet de gagner un surplus d’espace. Les combles peuvent être aménagés pour entreposer des objets. La version industrielle de son côté peut supporter que l’équivalent du poids d’une couverture. En plus, les diverses pièces de bois emplissent tout l’espace. En revanche, elle est plus économique. Les fabricants de charpentes industrielles basent la solidité sur un savant équilibre. Les calculs de poids et de répartition sont très précis. Cela permet de les pré-fabriquer. Elles sont plus légères. Voilà pourquoi elles gagnent en popularité. Cependant, la charpente fermette n’a pas la même prestance que la traditionnelle. Le bois travaillé est de moindre épaisseur. Il n’est pas aussi magnifié. L’artisan n’est plus nécessaire. L’art devient absent. Ce n’est plus la charpente, mais la maison qui gagne en style. Le toit peut devenir une « pièce » de vie. Dans les deux cas, le choix dépend toujours des goûts, de la forme de la toiture, et surtout du budget

 

 

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire