Les nouveautés du bac 2019

0

Du 17 au 24 juin, près de 743 000 candidats passent les épreuves du baccalauréat français. En attendant les premiers résultats qui tomberont le vendredi 5 juillet 2019, faisant le bilan de ces premières journées.

Le bilan des premiers jours d’examen

Lundi dernier, le coup d’envoi a été donné pour les séries générales, technologiques et professionnelles. Et selon le calendrier détaillé des épreuves, les bacs généraux (S, ES et L) et les bacs technologiques (ST2S, STMG, STHR, STL, STI2D et STD2A) ont commencé par la tant redoutée, épreuve de philosophie. Sur la feuille d’examen, 3 sujets au choix à traiter en 4 heures : Est-il possible d’échapper au temps ? La morale est-elle la meilleure des politiques ? Les lois peuvent-elles faire notre bonheur ? Chez les candidats au bac pro, c’est l’épreuve de français qui les attendait à 9h30.

Pour les bacs pros, les bacs technos et les bacs généraux, les résultats seront publiés par académie dès le 5 juillet. Si vous ne le décrochez pas du premier coup, il faudra vérifier la moyenne générale. Une moyenne comprise entre 8/20 et 10/20 vous donne le droit de passer les oraux de rattrapage en septembre.

Des épreuves menacées par la grève des surveillants

Malgré l’appel à la grève des syndicats de professeurs, ce premier jour du baccalauréat s’est finalement déroulé sans incident majeur. Ces syndicats protestaient contre la réforme du bac qui sera effective en 2021 et voulaient boycotter la surveillance des épreuves du mois de juin. Le Ministère de l’Éducation prévoit comme chaque année, un nombre suffisant de vacataires pour pallier à d’éventuelles absences de surveillants.

Comme chaque année, le baccalauréat apporte son lot de surprises et d’exceptionnels. Pour le bac 2019, certains candidats vont bénéficier d’aménagements d’épreuves plus pratiques en limitant les journées d’épreuves à 8 heures.

La dématérialisation des copies en expérimentation

Mais le bac se met également à l’ère de la technologie et de l’expérimentation. Désormais certains élèves pourront passer les oraux obligatoires en visioconférence ou web-conférence, avec un dispositif respectant la confidentialité des échanges et le bon déroulement de l’épreuve. Plus surprenant encore, des copies seront dématérialisées pour améliorer la question de la sécurité et permettre leur correction sur ordinateur. Un dispositif qui devrait permettre en 2021 d’accélérer les corrections, de réduire les délais d’attente et d’afficher les résultats directement. Il devrait également garantir l’anonymat et un meilleur brassage des copies pour que les enseignants puissent corriger des exercices en provenant de l’autre bout du pays.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire