Les grandes célébrations du monde juif

0

Pour une nation ou un peuple, les fêtes et célébrations diverses reflètent la culture, les croyances et la perception du monde. Pour la communauté juive, les jours de fêtes constituent un repère temporel dans le calendrier juif. On distingue deux catégories de fête juives : les commémorations juives et les pèlerinages. Certains demandent une cessation des activités quotidienne tandis que d’autres peuvent se réaliser normalement. En effet, les fêtes juives font majoritairement référence à l’histoire de ce peuple et commandité par le Torah. Voici les principales fêtes pour cette communauté juive.

Le shabbat

Traduit en français « le sabbat », est une fête importante pour les juifs. Elle est d’ailleurs indiquée dans le Torah de cesser les travaux quotidiens au septième jour de la semaine. Le sabbat commence la veille au soir et se termine au coucher du soleil. Dans le monde juif, le shabbat se célèbre en famille et commence par une prière ou une bénédiction du père de famille. La lecture et les commentaires de la Torah, et les chants traditionnels animent ces occasions autour d’un grand repas.

Les fêtes de pèlerinage

La vie du peuple juif est principalement en accord avec la religion juive. Autrement dit, tout ce qui se fait dans le monde juif ont une relation avec la religion. Les fêtes sont alors devenues une expression de la religion juive. Dans une année, les juifs célèbres trois fêtes de pèlerinage.

D’abord, la fête du printemps appelé « Pessa’h ». Elle rappelle la sortie du peuple juif de l’esclavage dans les terres égyptiennes. C’est la raison pour laquelle cet évènement est connu par les Fêtes de Pâque. Cette fête peut se faire aussi bien dans les foyers que dans les synagogues. Elle dure une semaine dont les premiers et derniers jours sont fériés. Pendant ces évènements, les juifs observent les mêmes restrictions concernant les nourritures bien qu’il s’agisse d’une festivité bien nourrie.

Puis, le « Shavouot » vient 50 jours plus tard. Il correspond à la fête de Pentecôte. Dans le monde juif, les célébrations se déroulent en une semaine pour marquer le don de la Torah sur le mont Sinaï. Elle occasionne également des offrandes pour Dieu en signe de reconnaissance et de foi. La lecture du livre de récit sur Ruth anime les célébrations.

Et enfin, le « Soucot » ou la convocation de l’automne pour commémorer la traversée du désert par les enfants d’Israël. A cette occasion, les juifs expriment leur joie pour l’abondance de la récolte. 

Le pourim

Cette fête est célébrée en hiver. C’est un évènement qui rappelle l’histoire d’Esther qui a sauvé le peuple juif des mains de Haman, un ministre du roi des Perses à l’époque. Pendant les célébrations, les juifs se partagent des cadeaux entre eux, les enfants se déguisent. En général, cette fête se réalise après la période de jeûnes. C’est pourquoi, le Pourim est une occasion où la nourriture et les boissons abondent.

Le Hanoukka

L’histoire du monde juif a connu de guerre. Les grandes victoires sont devenues des dates ou des moments importants pour les juifs. Le Hanoukka, une fête célébrée vers la fin de l’automne, elle rappelle deux grands évènements de l’histoire du monde juif : La victoire des juifs sur les Syriens et l’inauguration du nouveau Temple consacré au Dieu d’Israël. Elle est très importante dans la mesure où elle marque le recouvrement de la souveraineté. Les célébrations se font en 8 jours. Les juifs allument des bougies tous les soirs durant cette période. Comme d’autres fêtes juives, le hanoukka n’oblige pas les travailleurs d’arrêter leurs activités.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire