Les différents moyens pour financer ses travaux de rénovation maison

0

Les projets de rénovation de maison sont des projets pharaoniques. Pour bénéficier de tous ses avantages, il faut avoir le montant nécessaire. Pour alléger les charges des ménages, des prêts, des crédits d’impôt, des subventions et d’autres aides financières sont mises à leur disposition. Ainsi, de tels projets ne seront plus une source de stress. Découvrez trois moyens pour alléger vos dépenses pour la remise à neuf d’une habitation.

L’Éco-PTZ : Écoprêt à taux zéro

Si les travaux de rénovation maison contribuent ou consistent à réduire la consommation d’énergie, il est possible de bénéficier ce prêt sans intérêt. La banque pourra vous accorder jusqu’à 20 000 euros sur 10 ans. Si vous avez besoin d’une somme jusqu’à 30 000 euros, il vous verse le montant pour trois lots sur 15 ans. L’éco-PTZ touche uniquement les propriétaires qu’ils soient un occupant ou un bailleur. Elle concerne tous les logements employés comme étant des résidences principales fondés avant l’année 1990.

En fait, ce prêt ne sert pas à financer les travaux de rénovation dans son intégralité, mais seulement quelques catégories. L’isolation thermique de la toiture ainsi que des murs extérieurs en est concernée par exemple. Si plus de la moitié de la fenêtre de l’habitat sera isolée ou si les autres huisseries de l’extérieure seront remplacés, vous pourrez profiter de ce crédit. Ce n’est pas tout. Tous les propriétaires qui désirent mettre en place un système de chauffage avec une source d’énergie renouvelable ou un dispositif de production d’eau chaude sanitaire performant peuvent aussi demander cette aide financière.

Le crédit d’impôt

Cette deuxième aide à la rénovation est un montant déduit de vos impôts sur le revenu. Vous avez à faire avec l’administration fiscale qui vous versera le coût du crédit d’impôt. Dans le cas où la somme de vos impôts sur le revenu est supérieure à vos fiscs, il vous avance le montant partiel. D’ailleurs, si vous n’êtes pas soumis au fisc sur le revenu, vous profiterez de la totalité de la somme.

Pour le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique, il touche les particuliers qui visent à réaliser des travaux d’amélioration de leur résidence principale. Il faut que les maisons des propriétaires, des locataires ou des occupants à titre gratuit aient 2 ans de construction. En fait, le CITE, ancien CDD, peut atteindre les 30 % de la somme des équipements ainsi que des matériaux éligibles. Cependant, le plafond est de 8 000 euros si l’occupant est une seule personne. Lorsqu’ils sont en couple, le montant s’élève à 16 000 euros.

Prime particulière aux fournisseurs d’énergie

Il existe aussi la prime particulière pour les sociétés fournisseurs d’énergie. En détenant les CEE ou certificats d’économies d’énergie, chaque fournisseur a le devoir de contribuer à la réalisation des travaux de réhabilitation énergétique. Pour une résidence principale ou secondaire, les propriétaires et les locataires peuvent en profiter. Toujours dans le cadre de la CEE, certaines sociétés proposent des travaux de remise à neuf énergétique à 1 euro.

Cependant, il faut se renseigner sur les travaux nécessaires et les devis avant de soumettre votre demande. Comme d’autres aides financières, il faut que vous engagiez un professionnel certifié RGE comme sur https://www.entreprise-renovation-22.fr/ qui est une entreprise experte en rénovation de maison dans le 22. C’est une condition pour tous les ménages afin d’accéder à ces aides à la rénovation énergétique des bâtiments. Même si vous ne savez ni a ni b dans les subventions de l’État, une entreprise de rénovation maison peut vous fournir toutes les informations nécessaires. D’ailleurs, sa présence est une garantie de qualité de vos travaux de rénovation, quelle que soit son envergure.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire