La rougeole est de retour : attention danger

0

Une épidémie de rougeole touche actuellement la France. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a demandé aux personnes non vaccinées de faire un « rattrapage », et elles semblent plus nombreuses que ce que l’on pourrait imaginer. Et vous, êtes-vous vacciné ?

Les symptômes de la rougeole

Il existe différents symptômes pouvant indiquer que vous souffrez de la rougeole :

  • Fièvre
  • Apparitions de petits boutons rouges sur le corps
  • Conjonctivite
  • Ecoulement nasal
  • Toux
  • Douleurs abdominales

Il est toujours nécessaire de consulter son médecin, particulièrement pour les enfants.

Le vaccin contre la rougeole

Depuis 1983, le vaccin ROR, qui protège entre autres de la rougeole, est recommandé chez les nourrissons. Tous les enfants sont donc généralement vaccinés contre la maladie, mais si vous êtes nés avant cette date, vous pouvez avoir un doute. La première chose à faire est consulter son carnet de santé. Aucune indication ? Le doute est alors permis.

Certes, il n’existe aucune obligation de vaccin pour les personnes nées avant 2018. Cependant, la ministre de la Santé a demandé le 14 février dernier à tous les Français de faire le nécessaire, compte tenu de l’épidémie qui sévit actuellement sur le territoire. En effet, cette maladie est mortelle, et pour l’endiguer, il faut que 95 % d’entre nous soient vaccinés.

Fait étonnant, il est possible d’être immunisé contre la rougeole. Des études ont montré que, chez les personnes nées avant 1980, et donc avant l’introduction de la vaccination, sont immunisées.

En attendant, si vous voulez ens avoir plus sur le vaccin, sachez qu’il se fait en deux temps. Une première injection est réalisée, suivie d’un rappel. Il faut dire que sur 100 personnes, seules 80 vont développe des anticorps. C’est pourquoi un rappel permet d’assurer la protection de tous.

Chez les enfants, la première dose est administrée autour de 12 mois, et la seconde entre 16 et 18 mois. Il faut dans tous les cas respecter un intervalle d’un mois minimum entre les deux.

Il est évidemment rarissime de tomber malade malgré le vaccin. Cependant, d’après un sondage réalisé par Ipsos publié en octobre 2016, seuls 69 % des sondés attestent faire confiance à la vaccination. Un avis surprenant, mais témoigne du secpticime de certains Français pour la vaccination.

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire