Le nombre de caméras de surveillance explose dans les villes

0

Les villes misent sur la vidéosurveillance pour réduire le taux de criminalité et rassurer la population. Et ce fait vient d’être confirmé par une récente étude du Club de l’achat public qui rapporte un important nombre de caméras de vidéoprotection dans les espaces publics.

À ne citer que la ville de Paris dont le nouveau plan permettra de placer quelque 165 nouvelles caméras dans les lieux publics.

Source de l'image Kamatec.fr

Source de l’image Kamatec.fr

Des caméras de surveillance pour rassurer les Parisiens

Les sondages ont révélé que pour 70 à 80 % des Français, les caméras sont indispensables et cela a un impact immédiat au niveau du marché public de la vidéosurveillance.

Ainsi, les villes qui ne voulaient pas appliquer le plan idéologique changent de position et s’équipent en caméras de surveillance. Pour Paris, 165 nouvelles caméras viendront s’ajouter aux 1 144 appareils déjà opérationnels pour garantir la sécurité des espaces publics. Le financement de ce programme a d’ailleurs fait l’objet du Conseil de Paris qui à eu lieu le 28 septembre passé.

Vidéosurveillance : 75 % des villes moyennes sont équipées

D’après les statistiques du Club de l’achat public, les collectivités locales ont augmenté de 31 % leur part du marché de la vidéosurveillance entre 2011 et 2014.

D’autant plus que le nombre de caméras utilisées a pratiquement doublé dans les villes déjà équipées de caméras de surveillance. Si les caméras étaient au nombre de 25 en 2011, les villes en utilisent aujourd’hui une cinquantaine. D’après les explications de Dominick Lemullois, directeur de la police municipale de Meaux, l’une des toutes premières communes ayant utilisé la vidéosurveillance, « une caméra, c’est un policier qui patrouille avec ses yeux ». Actuellement, Maux est équipée de 200 caméras pour 55 000 habitants.

Vidéosurveillance : qu’en est-il des grandes villes ?

Ce recours à la vidéosurveillance atteint également les grandes villes. Si Toulouse a lancé un appel d’offres pour 260 caméras cet été, d’autres villes comme Nice suivent le mouvement en devenant la ville la plus vidéosurveillée de France avec ses 1 250 caméras (une caméra pour 280 habitants) qui contribuent à réduire le taux de délinquance.

300 000 euros de budget moyen pour un système de vidéosurveillance de la ville

L’équipement initial en vidéosurveillance d’une petite ville va de quelques centaines à des millions d’euros. D’autant plus qu’il faut prévoir un budget pour le renouvellement des caméras dont la durée de vie est de cinq à huit ans.

Qui plus est, les nouvelles technologies imposent le changement régulier des caméras de surveillance qui doivent correspondre aux critères de qualité d’image et de temps de mise au point.

Tout cela a permis de constater que 2015 est l’année à succès des entreprises de vidéosurveillance qui sont plus de 550 sur le marché. Il s’agit d’un marché stable qui ne semble pas ciller devant la baisse des dotations aux collectivités locales et la crise financière. Ainsi, le budget pour le parc de caméras de surveillance est rarement sacrifié dans les villes où la lutte contre le vandalisme et la criminalité est une priorité.

 

 

Partager.

A propos de l'auteur

Antoine Boudon

Bonjour, je me prénomme Antoine je suis à la fois un grand bricoleur et un adepte de l’internet. J’essaie de faire les deux selon mes envies.

Laissez un commentaire