De nouvelles mesures pour revaloriser les carrières de l’enseignement supérieur

0

Alors que le quinquennat s’achève dans quelques semaines, le gouvernement vient d’annoncer une série de mesures visant à revaloriser quelque 105 000 postes de l’enseignement supérieur et de la recherche de catégorie A. Au programme, la création de nouveaux grades ou encore la revalorisation indiciaire. Le coût de ces changements est évalué à 130 millions d’euros d’ici à 2020.

Des mesures inédites

Les mesures de rénovation des carrières annoncées par la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem concernent plus de 105 000 salariés de l’enseignement supérieur et de la recherche. Personnels de bibliothèque, ingénieurs techniques de recherche et de formations, enseignants chercheurs, ingénieurs, tous vont profiter de ces changements annoncés depuis 2015 par le gouvernement, et qui s’inscrivent dans le cadre du protocole PPCR (parcours professionnels, carrières et rémunérations dans la fonction publique).

Ces réformes ne concernent que les personnels de catégorie A. Les catégories B et C ont fait l’objet de négociations menées par le ministère de la Fonction publique.

On estime que la somme nécessaire à ces mesures pourrait atteindre les 130 millions d’euros d’ici 2020. De plus, en 2017, les crédits dédiés s’élèveront à 52 millions d’euros.

Comme l’a expliqué la ministre : « Il s’agit d’un plan de rénovation inédit des carrières ». Thierry Mandon a rappelé que des mesures avaient déjà eu lieu en 1989 avec la création d’un « hors classe » des maîtres de conférences et encore en 2009 avec une revalorisation des débuts de carrière, mais « C’est la première fois que l’ensemble des corps de métiers de l’enseignement supérieur de catégorie A sont concernés. […] Pour certains corps oubliés des précédentes revalorisations, cela constitue un rattrapage attendu depuis plusieurs années ».

Dès 2017, de nouveaux grades et échelons seront créés. Ils accueilleront 10 % des effectifs de chacun des corps de chargés de recherche et de bibliothécaire et des ingénieurs de recherche et maîtres de conférences. À noter que les aîtres de conférences seront prioritaires pour accéder à cet échelon exceptionnel.

Les dates des nouvelles mesures

  • 1er janvier 2017 : revalorisation indiciaire, dont 4 points au titre d’une première étape de transfert primes-points.
  • 1er septembre 2017 : restructuration de la carrière et reclassement dans la nouvelle grille pour les corps concernés.
  • 1er janvier 2018 : seconde étape du transfert primes-points (5 points).
  • 1er janvier 2019 : seconde étape de la revalorisation indiciaire.

 

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire