Comment procéder à l’isolation de la maison ?

0

On a souvent des hivers rudes et des étés plus que frais. Il est sans doute temps de parler de l’isolation de la maison. En faisant quelques inspections, tout un chacun sera à même de déterminer quelles mesures prendre pour sa maison.

L’isolation phonique

Quand on parle d’isolation phonique, on confond et à tort le fait de murer complètement sa maison contre tout bruit venant de l’extérieur. L’idée n’est pas d’arriver au niveau d’une salle de répétition musicale d’où aucun bruit ne filtre n’y n’entre. Il s’agit en fait de mesures préventives pour tout excès auditif nocif. Plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre pour atteindre ce but. Leur point commun réside dans le fait de vouloir préserver une certaine intimité aux occupants de la maison.

Les fenêtres jouent un rôle plus que prépondérant dans cette optique. En effet, ces ouvertures, les plus nombreuses dans une maison, sont le plus souvent mal isolées en termes de son. Or, il s’agit de filtrer tant les sons entrants que ceux sortants. De plus, il existe des solutions faciles à mettre en œuvre. Tant que l’on fait appel à un professionnel digne de ce nom, la pose de fenetre en aluminium ne doit pas différer de celle pratiquée à Paris ou dans d’autres régions, à part le prix bien sûr. Selon l’utilité, des doubles vitrages peuvent y être jouxtées pour encore plus de confort.

Que faire contre les aléas climatiques

Outre le bruit qui se doit d’être filtré, les variations de température ne doivent pas trop se faire sentir. Courants d’air et autres différences de température d’une pièce à l’autre sont autant de signes d’une mauvaise isolation. Il est alors temps de faire appel à des spécialistes qui diagnostiqueront le cœur du problème et trouveront les solutions adéquates. Cela évite en plus de payer des factures de chauffage en hiver exorbitants et des factures de climatisation tout aussi faramineux en été.

Contre l’eau, pour le toit, un zingueur ou un couvreur fera amplement l’affaire. Plusieurs corps de métier peuvent être appelés en renfort lorsqu’il y a infiltration coulant sur les parois de la maison, à l’intérieur de celle-ci. Des travaux plus ou moins conséquents peuvent être à prévoir afin d’éviter la démolition pure et simple de la maison pour cause d’insalubrité. Il est aussi des dégâts des eaux plus sournois. Par exemple, ceux qui remontent par capillarité le long des murs. L’humidité envahit peu à peu la maison, les peintures se décapent et ces eaux finissent par pourrir tout un pan voire toute la fondation.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire