Comment lutter contre la démence, cette pathologie incurable ?

0

La maladie de l’Alzheimer peut être traitée par des médicaments afin de ralentir sa progression. À un stade avancé, la maladie est mortelle, il n’y a pas encore de remède qui peut la guérir jusque là. On peut lutter contre la maladie grâce à différents moyens, à commencer par améliorer son hygiène de vie et adopter une alimentation saine.

Comment reconnaitre l’Alzheimer, une maladie mortelle

Il est difficile de prendre soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Elle souffre, mais ses proches aussi doivent endurer les crises comportementales du patient et adopter des attitudes inhabituelles pour pouvoir l’aider. Lorsque la maladie arrive à un stade avancé, elle affaiblit le patient et cause sa mort, notamment suite à une pneumonie causée par la difficulté à avaler.

La personne avale de travers vers les voies respiratoires, laissant y pénétrer des aliments et des boissons. Souvent, la famille est aussi éreintée physiquement et moralement à cause des conséquences de l’Alzheimer, il est donc préférable de confier les obsèques aux pompes funèbres à Caen (14). Cette ville du département de Calvados, en Normandie, est connue pour sa richesse culturelle.

Une maladie incurable évolutive

La maladie d’Alzheimer est évolutive et incurable, l’espérance de vie est de 8 à 12 ans, une fois que la pathologie est déclarée. De manière générale plus elle est diagnostiquée à un âge avancé, plus elle progresse rapidement, mais la progression peut varier d’une personne à une autre. Quand elle est déclarée à partir de 60-65 ans, l’espérance de vie est de 12 à 14 ans, contre 5 à 8 ans après 65 ans.

Qu’est-ce que la démence ?

La maladie d’Alzheimer est une dégradation progressive de la capacité cérébrale. La personne qui en est atteinte souffre d’un trouble de mémoire très évolutif dans le temps, mais l’aggravation diffère d’un sujet à un autre. Des lésions envahissent le cerveau et détruisent les cellules, notamment les neurones. Elles attaquent la faculté cognitive qui va engendrer des bouleversements dans la vie quotidienne du malade, de sa famille et de ceux qui l’entourent.

Les personnes âgées de plus de 65 ans sont les plus susceptibles d’être atteintes par cette maladie, mais elle n’est pas causée par la vieillesse. Pour preuve, il arrive que certaines personnes soient atteintes dès l’âge de 30 ans, on parle alors de maladie d’Alzheimer précoce, mais cela reste des cas très rares. On parle de malade d’Alzheimer jeune pour les patients de moins de 60 ans.

Le diagnostic précoce est important pour mieux prendre en charge la maladie et freiner sa progression. Ce sont les personnes  proches du malade, comme sa famille et ses amis, qui peuvent détecter son changement de comportement. Lorsque les premiers symptômes se manifestent, il est conseillé de se rendre immédiatement auprès des médecins pour confirmer si la personne est atteinte de la maladie ou pas.

Comment apparait-elle ?

Le malade perd ses capacités mentales, il a des difficultés à exécuter son travail habituel par exemple. Il a des pertes de mémoire, ce sont ceux les plus récents qui sont les plus concernés, il est désorienté et peut être sujet à des changements de comportement.

A un stade plus avancé, le malade oublie une partie de sa vie, comme sa jeunesse par exemple. Il a des difficultés à faire des choix et à mieux juger les choses. Une désorientation dans le temps comme le fait de ne pas se souvenir du jour et de la date est fréquent, la personne commence à avoir des difficultés à s’exprimer.

Des changements au niveau du comportement sont constatés, notamment de l’agressivité. Au stade terminal, il perd son autonomie, rencontre des problèmes psychologiques, hallucine, délire…

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire