Comment assurer la sécurité des couvreurs lors des travaux ?

0

Le métier de couvreur est un métier risqué. Le travail de couvreur s’effectue en altitude et comprend des risques élevés d’accident grave. Chutes, produit chimique, risque d’électrocution, météo… ce ne sont quelques dangers auxquels s’expose un couvreur lorsqu’il travaille. Pendant qu’il travaille, le couvreur doit être prudent et attentif à son environnement malgré toutes les mesures de sécurité qu’il doit prendre afin de se protéger et protéger ses collègues.

Réduire les risques du métier

Se percher sur le toit d’une maison est toujours dangereux. Peu importe que vous vouliez nettoyer une gouttière ou réparer le toit, les risques de chute sont toujours grands. Comment alors éviter les accidents ?

Utiliser les bons équipements

Un bon professionnel comme ce couvreur expérimenté dans le 35 a de bons outils. Le choix de l’équipement est vital pour le travail de couvreur. Il en va de sa sécurité. De nos jours, il existe de nombreux équipements qui permettent de préserver sa sécurité lorsqu’il travaille en hauteur. La ceinture de charpentier par exemple permet au couvreur de ne pas s’encombrer les mains avec tout le matériel nécessaire. Cela permet de diminuer le risque de chutes d’objets. À part cela, le port de chaussure antidérapante et de casque permet aussi diminuer les risques liés chutes.

L’instrument le plus indispensable pour un couvreur est surement l’échelle. Disposer d’une échelle de qualité et adaptée aux besoins permet de garantir en toute sécurité les allées et venues vers le toit. Avoir les bons équipements garantit donc le bon fonctionnement du travail.

Ne pas travailler seul

Travailler en binôme permet premièrement de diminuer la charge de travail, mais aussi d’assurer ses arrières en cas d’accident ou pour les prévenir. Avoir un partenaire est donc bénéfique et plus sûr pour le couvreur. Pendant que l’un travaille sur la toiture, l’autre fait en sorte de faciliter son travail en transportant les matériaux dont ils besoins. Mais il faut surtout faire attention de ne pas monter à plusieurs sur le toit afin d’éviter tout effondrement.

Ne pas s’appuyer sur les zones fragiles

Lorsqu’un couvreur travaille pour la première fois sur une toiture, il doit veiller à repérer les zones fragiles dans le but d’éviter les chutes à travers la toiture. Surtout sur des maisons anciennes, il faut toujours redoubler de prudence et ne pas prendre des risques inutiles. Il faut donc pour cela prendre en compte la stabilité et la solidité de la charpente, mais aussi de tous les matériaux qui composent le toit.

Faire attention aux intempéries

Pendant que le couvreur travaille, il doit veiller à toujours garder un œil sur le climat. Il ne faut jamais travailler sur une toiture lorsque les conditions météorologiques ne le permettent plus. Mieux vaut le remettre à plus tard que de se risquer à continuer.

Lors des journées de canicule, mieux vaut aussi ne pas travailler en milieu de journée afin d’éviter les troubles physiques dus à la chaleur. Avoir un malaise lorsqu’on est perché sur un toit peut entraîner une chute. De même, la présence de pluie est aussi très dangereuse, car la toiture devient glissante à ce moment-là. Et enfin, lorsqu’il y a des rafales de vent, mieux vaut ne pas s’aventurer sur le toit, car en altitude, le vent est plus qu’au sol. En somme, même si l’on dispose des meilleurs équipements, un couvreur prudent ne doit pas monter sur une toiture lorsque les conditions ne le permettent pas.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire