Le calendrier des dieux du stade 2017 est sorti

0

Depuis des années, les Dieux du stade mettent en avant la plastique de rêve des sportifs. Le Stade Français, un club de rugby à XV situé à Paris, publie le calendrier le plus sulfureux du milieu sportif. Et comme à chaque fois, c’est le succès assuré. De nombreux athlètes des JO se sont invités dans cette nouvelle édition qui met en avant les sportifs dans leur plus simple appareil, rappelant les Dieux grecs de l’Antiquité, toujours représentés dans leur nudité la plus totale.

Nouvelle édition

Jeudi 15 septembre, le nouveau calendrier des Dieux du stade faisait son apparition dans les magasins. Cette 17e édition offre cette fois sa couverture à Terry Bouhraoua, meilleur marqueur du tournoi olympique de Rio en rugby à 7. Il faut aussi compter sur des visages et corps connus comme ceux de Nikola Karabatic et Sylvain Potard.

dieux-du-stade-5

Ils sont pas moins de 30 athlètes à avoir accepté l’invitation qui leur a été faite de poser sous l’oeil du photographe grec Errikos Andreou. Dans ce calendrier 2017, on retrouve plus de 38 photos en noir et blanc, certaines n’illustrant pas forcément un mois de l’année. Cinq disciplines ont été mises à l’honneur : le rugby, le handball, le judo, le biathlon et le MMA (Mix Martial Arts). Une fois encore, ce calendrier a pour vocation d’apporter son aide à l’association ‘’Le cancer du sein, parlons-en!’’ Le calendrier 2017 s’est contenté de sublimer les corps des athlètes sans en faire trop.

Où l’acheter

Le calendrier des Dieux du Stade 2017 est disponible au prix de 29 euros. Une partie des revenus sera reversée à l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! » Vous pouvez l’acheter dès à présent dans la boutique du site officiel des dieuxdustade.com ou sur le site de la Fnac, Pour les précédentes éditions, rendez-vous dans la boutique des dieuxdustade.com, où leur prix oscille entre 26 et 29 euros.

Partager.

A propos de l'auteur

Blogueur passionné, je m’intéresse à toute l’actualité politique en France et à l’international.

Laissez un commentaire