Visite du Maroc : Le guide

0

Le maroc est un pays d’afrique du nord comptant plus de 34 millions d’habitants pour une superficie supérieure à 700 000 km/2.

La capitale est Rabat et les plus grandes villes sont Marrakech, Casablanca ou Fes

La plupart des voyages au Maroc vont a-à Marrakech mais le pays regorge de somptueux lieux que nous allons essayer de répertorier.
J’essayerai également de vous donner les bons préparatifs pour votre séjour et des itinéraire qui m’ont plu.

Randonnées au Maroc : l’initiation au désert

De par la diversité des paysages, des reliefs et des climats qui définissent les régions du Maroc, le pays offre une multitude de parcours de randonnée à effectuer à pied, à dos de chameau ou de dromadaire lorsqu’il s’agit d’excursion dans le désert quand le mulet deviendra la monture des treks en montagne.

Ainsi, on pourra s’initier au désert dans la vallée du Drâa, où la température reste douce et l’eau accessible puisqu’on longe les oueds, ces petites rivières des régions semi-désertiques nord-africaines. On y installe tranquillement son bivouac auprès d’un oasis, peu avant le coucher du soleil.

Un peu plus loin, les bords du Sahara accueille de petits villages berbères où les nomades cultivent, à l’aide de systèmes d’irrigation souterrain appelé foggara, des figues, des abricots et de la menthe ainsi que du blé et du henné. Parmi les roches qui dépassent du sable, les plus chanceux pourront trouver des fossiles ou des peintures rupestres.

La découverte du désert est une aventure pleine de magie pour les enfants, que la compagnie des chameaux égayent. Sans aller si bas dans le Maroc, on pourra quand même faire des randonnées le long de l’Atlantique sur leur dos, à travers les plages de sable blanc et les cabanes de pêcheurs qui bordent Essaouira.

Randonnées au Maroc : les trésors naturels de l’Atlas

Les altitudes marocaines ne sont pas d’autres déserts qui ne proposeraient que de la neige à perte de vue. Près de Ouarzazate, les villages fortifiés y foisonnent, alimentés par les marchands berbères et leurs caravanes.

Des randonnées paisibles proposent de séjourner dans des maisons traditionnelles pour ensuite visiter les casbahs alentours et d’effectuer des rencontres au cœur de la population de l’Atlas parmi les familles de nomade.

Dans la vallée du Zat à dos de mulet, on pourra s’émerveiller des rangées de lauriers, d’oliviers et de genévriers qui bordent les oueds, croisant par moment quelques troupeaux qu’un berger surveille, provenant certainement de ces villages de cultivateurs établis sur les flancs du plateau du Yagour.

On abandonnera les montures pour parcourir les canyons et les gorges avec vue sur d’impressionnantes cascades qui s’élancent des massifs du Haut Atlas.
Pour les adeptes des paysages colorés et fleuris, on ne pourra que conseiller la célèbre vallée des roses, où les rosiers foisonnent le long du oued M’Goun.

Moins connu, les environs de Fès sont couverts de cèdres parcourus par les singes, ainsi que des chênes verts qui abritent les sangliers, non loin du lac Aziza et ses stations thermales.

Secrets des soins du corps marocains

Réputés, les “thalassos” marocaines proposent un bienfaisant périple qui commence par la cuisson à la vapeur des hammams, suivi d’un nettoyage au jet d’eau, un gommage très spécial et un massage final et mérité.

Si les deux premières étapes se passent de commentaires, au vu de leur popularité, le gommage “à la marocaine” mérite plus amples explications. Le savon noir utilisé est le résultat d’un mélange de produits tout-à-fait naturels, et avantageusement non irritants, à savoir de la potasse (poudre d’un minéral salé), de l’huile d’olive et des olives noires qu’on a concassées.

Très peu moussant, et donc assez “accrochant”, il permet d’éliminer aisément les imperfections lorsqu’il est rincé, et d’obtenir une peau agréablement douce. Une fois étalé (et avoir passé outre l’aspect caramélisé/visqueux et l’odeur peu parfumée) sur tout le corps, on s’en débarasse au jet d’eau avant de passer à la “caresse” des gants de kessa.

Autrefois en poil de chèvre, aujourd’hui dans une matière synthétique exfoliante, cet accessoire rugueux est très utilisé dans tout le Moyen-Orient. Il permet de “râtisser” la peau après en avoir ouvert les pores grâce au savon noir. Ce qui explique l’effet final, un épiderme d’une propreté éclatante et d’une douceur sans égale.

Les différents moyens de transports vers Marrakech

Marrakech : l’une des villes marocaines les plus visitées au monde. Une ville au charme oriental fou, une autre culture qui séduit bien des voyageurs. Marrakech est également réputée pour ses riads, ses infrastructures touristiques luxueuses : c’est la raison pour laquelle de nombreux visiteurs choisissent Marrakech pour se ressourcer. Mais comment rejoindre la Ville d’Ocre ?

Il existe deux principaux moyens de transport pour y accèder. Les bateaux sont un premier moyen de transport. Choisir de rejoindre Marrrakech en bateau comporte un petit côté atypique, original : c’est beaucoup plus sympathique que d’arriver par la route ! Mini-croisière, péniche ou simple bateau, à vous de choisir, le tour est joué !

Ou alors, plus simplement, vous pouvez trouver un billet d’avion pas cher pour atterir directement à Marrakech. La ville est une grande attraction touristique, c’est pourquoi elle possède son propre aéroport. De chez vous, vous pouvez alors réserver un billet d’avion pas cher pour vous y rendre à n’importe quel moment de l’année.

De nombreuses compagnies proposent des vols réguliers, notamment des vols Paris Marrakech à prix compétitifs. Sachez que, selon la période de l’année, vous pourrez payer votre vol Paris Marrakech 200 euros, aller retour.

Venir en avion est certainement tout à fait rentable pour vous, d’autant plus que Marrakech est une destination connue et prisée par les compagnies low-cost (donc qui offrent des prix attractifs). N’attendez plus pour vous envoler vers Marrakech !

Partager.

A propos de l'auteur

Jonathan Lasbordes

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire