Tout sur les infections vaginales ou les infections à levures

0

Bien que les infections vaginales à levures soient rarement graves, vous pouvez participer pour les prévenir. Le cas le plus souvent remarqué est causé par l’espèce de levure « Candida albicans ». Les infections vaginales à levures peuvent causer un certain nombre de symptômes, y compris les démangeaisons dans la région vaginale et autour de la vulve, les sensations de brûlure dans les organes génitaux et les pertes de type fromage cottage.

Les mesures à prendre pour prévenir les infections à levures

Bien que les symptômes d’infection à levures puissent être ennuyeux et inconfortable, l’infection, connue médicalement sous le nom de « candidose vulvovaginale », est rarement dangereuse.

Néanmoins, vous pouvez prendre des mesures pour prévenir les infections à levures :

  • Pratiquez une bonne hygiène en vous lavant régulièrement, en urinant dans une pisse debout gogirl, etc.
  • Portez les bons vêtements
  • Évitez les vaporisateurs parfumés et les produits pour le bain.
  • Évitez certains médicaments (si possible)
  • Adoptez un régime alimentaire approprié, dormez et faites de l’exercice.
  • Gardez le vagin propre et sec

Ces mesures préventives sont d’autant plus importantes si vous souffrez de quatre infections à levures ou plus chaque année. Cette infection est connue sous le nom d’infections à levures récurrentes ou chroniques. L’utilisation d’une pisse debout offre une meilleure hygiène aux femmes, et leur évite de se retenir trop longtemps, ce qui est fortement déconseillé par les médecins.

Quelles sont les causes des infections à levures récurrentes ?

Bien que la cause des infections à levures récurrentes chez les femmes ne soit pas tout à fait clair, il existe un certain nombre de facteurs de risque qui peuvent vous prédisposer à les attraper.

Ces facteurs de risque comprennent :

  • Toutes les choses qui modifient votre équilibre hormonal normal, y compris la grossesse, la pilule contraceptive et l’œstrogénothérapie.
  • L’utilisation fréquente d’antibiotiques, lesquelles tuent les bactéries bénéfiques qui maintiennent normalement la population de Candida sous contrôle.
  • Le diabète incontrôlé qui peut provoquer un pic de sucre dans la membrane du vagin (le sucre favorise la croissance des levures).
  • Les affections qui affectent votre système immunitaire, en particulier le VIH
  • L’obésité qui fournit plus de zones d’humidité et de chaleur (comme les plis cutanés) dans lesquelles le Candida peut se développer.
  • Les vêtements ajustés et synthétiques, gardant la région vaginale humide et chaude.

Les infections à levures récurrentes peuvent aussi être le résultat d’un réservoir intestinal ou vaginal de Candida. Environ 20 % des femmes et 30 % des femmes enceintes sont colonisées par la Candida. Cette colonisation ne cause pas de symptômes jusqu’à ce que l’équilibre des communautés microbiennes soit modifié par l’utilisation d’antibiotiques, les changements hormonaux et autres facteurs.

Le sexe peut également être un facteur de risque d’infections à levures chroniques dues aux condoms spermicides. Ceux-ci causent, en effet, une irritation vaginale qui rend le vagin plus vulnérable aux infections.

Ainsi, soignez une infection à levure n’est pas très difficile mais il y a des consignes qui doivent être respectées. Une fois que vous avez été diagnostiquées porteuses du virus du Candida, il faut que vous mettiez aux oublis vos mauvaises habitudes.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire