Quelques conseils pour mener à bien le transfert d’une pharmacie

0

En raison de l’évolution du cadre légal, créer une pharmacie devient de plus en plus complexe. Face à la difficulté de la tâche, les pharmaciens privilégient l’achat d’une officine. Par la suite, l’acquéreur décidera de transférer l’établissement. En pratique, cette opération n’est pas une mince affaire. Pour mener à bien toutes les démarches nécessaires, il est vivement conseillé de solliciter un professionnel qui pourra accompagner le principal concerné.

Transfert de pharmacie : une procédure assez délicate

Le transfert et la vente d’une pharmacie obéissent à des règles rigoureuses et complexes. Le Code de la santé publique présente les procédures à suivre dans ses articles L. 5125-14, L. 5125-3, R. 5125-9 et R. 5125-10. Ses dispositions législatives précisent que toutes les opérations concernant les officines sont soumises au régime d’autorisation. Le pharmacien doit absolument déposer une demande à la direction de l’Agence Régionale de Santé (DGARS). Ce service étudiera la localisation des établissements environnants pour s’assurer que la population puisse se procurer des médicaments avec facilité. Les responsables vérifieront également si les demandeurs possèdent les qualifications nécessaires pour gérer une pharmacie.

Dans les faits, la DGARS donne rarement son aval. En effet, il arrive assez souvent qu’un document manque au dossier. Ce qui contraint les autorités compétentes de refuser la requête. Malgré tout, les pharmaciens devraient pouvoir anticiper ce refus s’ils étudient préalablement leurs projets de transfert. Pour cela, il suffira de contacter un conseiller spécialisé. Celui-ci fournira un accompagnement personnalisé.

Pourquoi faire appel à un spécialiste ?

Solliciter un professionnel dans le transfert de pharmacie aidera le porteur de projet à anticiper les éventuels blocages. Ce spécialiste étudiera de nombreux détails de l’attractivité commerciale du lieu choisi jusqu’aux documents à fournir absolument. Le conseiller va même analyser la concurrence de sorte à évaluer les recettes du pharmacien une fois installé. Cet accompagnement sera indispensable pour anticiper les décisions du DGARS. Ainsi, on arrivera à constituer un dossier solide. De quoi augmenter exponentiellement les chances de réussite.

Depuis quelques années, ces professionnels ont pratiquement tous rejoint une agence. Ces établissements proposent des prestations variées utiles aussi bien aux personnes désireuses d’acheter ou de vendre une officine. Ces structures accompagnent de nombreux pharmaciens dans le transfert de leurs dépôts de médicament. Par conséquent, ce sont des partenaires privilégiés pour tous ceux qui se lancent dans cette activité.

Ces agences ont également modernisé leurs services. Ainsi, elles disposent de leurs propres sites internet où l’on peut consulter une annonce pharmacie. Les intéressés peuvent aussi visiter ces portails en vue de récupérer les coordonnées téléphoniques des responsables. Recourir à cette solution permettra d’économiser du temps. Il faut savoir que l’achat, la vente ou le transfert d’une pharmacie nécessite plus de 6 mois. Par ailleurs, le requérant doit déposer une nouvelle requête si les autorités compétentes n’accèdent pas à sa demande.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire