Partir en Islande : quand et que faire sur place ?

0

L’Islande est une destination qui se découvre toute l’année. A chaque saison, il y a toujours un site fascinant à visiter ou une activité sympa à faire sur la « terre de glace ».

Que faire en Islande en été ?

Entre juin et août, l’Islande baigne dans un climat clément dû aux masses d’air tempérées en provenance de l’Atlantique. La haute saison islandaise offre de nombreuses excursions et activités à faire (festivals de musique, bivouac, manifestations culturelles ou sportives). Les températures tournent autour de 20 à 25°C. C’est la période idéale pour faire du snorkeling à Silfra, une balade à cheval, une excursion dans la vallée de Thorsmork, fameuse pour ses formations rocheuses uniques et ses sentiers de randonnée.

L’hiver islandais et ses mille et une activités

L’hiver en Islande n’est pas plus froid que celui de la Russie ou de la Norvège. Ce n’est qu’au plus froid de l’hiver lorsque les températures descendent en dessous de 0°C que l’exploration des tunnels de glace et des grottes de glace naturelles peut se faire. On peut aussi visiter par exemple, la lagune glaciaire de Jökulsarlon ou explorer l’intérieur d’un volcan éteint au nom imprononçable (Thrihnjukagigur).

En outre, le pays n’est pas qu’une vaste étendue de glace. Elle dispose en effet, d’une activité géothermique extraordinaire avec un nombre incalculable de geysers, de sources chaudes naturelles et de volcans. La saison froide est l’occasion idéale pour s’essayer à une excursion de sources chaudes ou aux bains géothermiques à la station thermale du Lagon bleu.

La saison des pluies en Islande

Septembre est le mois idéal pour partir à la chasse aux aurores boréales. C’est lorsque les nuits commencent à s’assombrir à l’arrivée de l’automne que l’on peut commencer à les apercevoir plus longuement. Pour être sûr de ne rien rater, il vaut mieux se renseigner auprès du service de prévision islandais des aurores boréales.

Au Printemps, un climat doux imprévisible

L’Islande a bien 4 saisons même s’il est difficile de les distinguer à cause des changements de temps brusques et fréquents. Pendant les mois d’avril et mai, la neige peut tomber et les températures n’excèdent guère les 10°C dans les régions comme Reykjavik. Mais c’est déjà officiellement considéré comme le début du printemps avec le retour d’oiseaux migrateurs comme le macareux, le Loa ou le Pluvier doré. Profitez de l’accalmie du printemps islandais pour visiter les sites incontournables comme le Cercle d’Or avec ses cascades et ses geysers et d’éviter les foules estivales ou d’observer les baleines.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire