Octobre 2015 : le mois de la faillite mondiale

0

Martin Armsrong est un gourou d’un nouveau genre. Le financier américain vient de prévoir le pire pour l’économie mondiale et a fixé au mois d’octobre prochain le « Big One » !

Des calculs savants…

Pour celui dont le père a été ruiné par la crise de 1929, il suffit de quelques calculs pour savoir quand la prochaine crise financière aura lieu. Il considère que la dette publique, que ce soit celle de l’Amérique ou de l’Europe, est en fait une immense chaîne de Ponzi dont la faillite est inévitable. Pour étayer ses propos, il utilise le nombre Pi qui devient un indicateur déterminant du comportement historique des marchés : leur cycle serait de 3 141 jours, soit Pi multiplié par 1000, soit environ 8,6 ans.

En octobre 1987 a eu lieu un krach qu’Armstrong avait déjà prédit, au jour près ! Lors de la crise des subprimes, il se trouvait en prison. Mais depuis le mois d’août, plus de huit ans et demi se sont écoulés, de quoi inquiéter ceux qui prêtent attention à ses observations…

La situation actuelle

Il est vrai que si l’on se penche sur la situation de l’économie mondiale et des marchés financiers, tout semble aller dans le sens d’Armstrong. Le FMI révise en baisse de 4% à 3,3% sa prévision pour la croissance mondiale, les économistes évoquent une nouvelle récession planétaire en 2016, les matières premières, notamment le pétrole, sont en net recul, la bourse de Shanghai a perdu 40% depuis juin… Plus inquiétant encore, les autorités chinoises ont semblé paniquer, augmentant puis diminuant du jour au lendemain les taux d’intérêt, multipliant les ordres et les contre-ordres concernant l’achat des actions…

En France, l’économie est à l’arrêt depuis le deuxième trimestre et c’est le monde qui semble condamner à vivre une période de croissance faible.

Une explication a été avancée par la Banque des règlements internationaux : les banques centrales ont dû, en réaction à la crise de 2008, diminuer beaucoup trop les taux d’intérêt, d’où les difficultés actuelles qui favorisent une mauvaise allocation de l’épargne.

Une solution serait de mener des politiques d’offre et de normaliser les politiques monétaires.

En attendant, il faudra aller voir « The Forecaster », film documentaire qui s’intéresse à Martin Armstrong et sortira le 16 octobre prochain.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire