Les Chinois s’installent à Marseille

0

La ville de Marseille vient d’inaugurer le MIF 68, un centre commercial dédié aux grossistes chinois en textile. Il faut dire que la collaboration entre les Chinois et les autorités de la ville phocéenne ne date pas d’aujourd’hui. Mais depuis quelques années, les deux parties cherchent à le développer le plus possible, notamment sur le plan commercial. L’objectif de la Chine, c’est de créer une véritable route de la soie avec la France en faisant de Marseille la porte d’entrée européenne du textile chinois.

Inauguré par l’ambassadeur de la Chine

La communauté chinoise à Marseille s’établit aujourd’hui à 2000 personnes dont la plupart sont des étudiants et des commerçants. Le MIF 68 est un espace qui va sans doute dynamiser le secteur commercial dans la zone et surtout donner un nouveau souffle aux relations entre hommes d’affaires chinois et marseillais. Il s’agit d’un marché de 17.000 m² qui est composé de conteneurs sur deux étages pour un total de 98 boutiques de grossistes en textile, surtout asiatiques. Pour sa réalisation, les investisseurs chinois ont dépensé plus de 18 millions d’euros. Pour ceux qui s’intriguent par rapport au chiffre 68, il a été choisi parce qu’il porte bonheur.

Le marché a été inauguré en présence de Jun Zhai, actuel ambassadeur de la Chine en France et surtout la directrice générale du FMI et actuelle compagne de Xavier Giocanti. Le MIF 68 se positionne aujourd’hui comme le second centre sino-européen du textile de France après celui d’Aubervilliers en Seine-Saint-Denis. De plus, avec sa proximité avec les infrastructures routières et portuaires, on peut dire que le marché est idéalement situé.

Un « Chinatown » en perspective

La présence des Chinois à Marseille va sans doute se renforcer pour les années à venir. D’ailleurs, les autorités réfléchiraient à l’instauration d’un véritable Chinatown à Marseille ou aux environs. L’objectif, c’est de dynamiser l’économie en lui redonnant un nouveau souffle, cette fois-ci venant de la Chine. Les élus marseillais ont d’ailleurs appelé au jumelage entre Shanghai et la ville phocéenne d’autant plus que les investissements chinois se multiplient en France avec des retombées directes sur l’employabilité. D’ailleurs, la cellule « Pole-Emploi » chargée de recruter des jeunes dans ce secteur fonctionne à temps plein. Les autorités peuvent alors se réjouir de la présence des Chinois, notamment Xavier Giocanti, un des promoteurs de ce marché. L’avenir des échanges sino-européens s’annonce alors tout en couleurs.

Partager.

A propos de l'auteur

Blogueur passionné, je m'intéresse à toute l'actualité politique en France et à l'international.

Laissez un commentaire