L’assurance-vie est-elle plus intéressante que le crédit à la consommation ?

0

Dans certains cas de figure, vous devrez jouir d’un apport d’argent non négligeable, mais une question vient immédiatement hanter votre esprit : faut-il souscrire à un prêt personnel ou piocher dans la tirelire ?

Une imposition à ne pas négliger pour l’assurance-vie

Le cas de l’assurance-vie pourrait s’avérer intéressant si toutefois le propriétaire du contrat se retrouve dans une situation complexe à cause de la perte d’un emploi. Cela peut aussi concerner le conjoint, car l’imposition ne sera pas au rendez-vous notamment pour les gains. Vous avez ainsi l’occasion de jouir de votre argent comme vous le souhaitez sans être inquiété par l’administration fiscale qui intervient généralement en fonction du nombre d’années. Le pourcentage sera de 32, 15 et 7.5% pour une durée respective de moins de 4 ans, entre 4 et 8 ans et de plus de 8 ans.

Sans cette imposition, le retrait sera bénéfique afin d’acheter une voiture, effectuer une réparation au niveau de la toiture… En parallèle, les taux appliqués peuvent être plus intéressants que ceux pratiqués par une banque, mais un comparatif prêt consommation est essentiel.

Les organismes proposent des taux séduisants

Grâce à cette méthode, vous aurez l’occasion de découvrir immédiatement les contrats les plus adaptés à votre situation. Inutile de retirer de l’argent sur votre assurance-vie si un organisme spécialisé a les moyens de vous offrir un taux attractif. De plus, pour un prêt personnel, l’obtention et rapide alors que la demande est très simple. Il suffit de fournir quelques justificatifs et la somme proposée sera disponible dans les plus brefs délais. Par conséquent, si les conditions sont optimisées, n’hésitez pas à choisir cette solution, mais le contrat de l’assurance-vie peut aussi être séduisant, dans certains cas de figure seulement.

Étudier ses besoins et son profil

Si la durée de détention est inférieure à 4 ans, il ne sera pas recommandé de piocher dans cette tirelire à cause de l’imposition. De plus, pour limiter cet impact, il est préférable de choisir plusieurs retraits en misant sur de petites sommes. Par exemple, l’un pourrait être réalisé en Novembre 2016 alors que le second n’interviendrait pas avant Janvier 2017. Cela vous donne les moyens de jouir d’un abattement prévu pour l’imposition valable uniquement sur les montants supérieurs à 4600 euros.

Il n’y a donc pas une réponse universelle, il faut réellement étudier son profil pour trouver la meilleure solution.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire