La pêche à la mouche expliquée aux débutants

0

Beaucoup se découvre une passion pour la pêche à la mouche après avoir essayé une première fois généralement sans grand succès pour la beauté du geste ou parce qu’on rêve tous de remonter la plus belle prise de la rivière. Pour ceux qui veulent se lancer, ils sont tombés sur le bon article. En lisant ceci, vous saurez tout ce qu’il y a à savoir sur la pêche à la mouche.

Le matériel indispensable

En tant que loisir de plein air, la pêche à la mouche exige un équipement complet et parfaitement adapté à toutes les saisons. En effet, elle se pratique en eau douce (rivières, lacs), mais également en mer.

Pour pêcher différents types de poisson, il est nécessaire d’avoir une « soie » (ligne) et des mouches artificielles (leurres). Les fibres synthétiques, les billes, les fils, les poils et les plumes de coq sont les principaux matériaux de montage mouche. Traditionnellement, ces leurres artificiels flottants ou mouches sèches sont confectionnés à la main. Les leurres noyés qui imitent les insectes aquatiques (nymphes ou larves) sont plus adaptés pour attirer les plus gros spécimens en profondeur.

Des kits de pêche pour débutant sont commercialisés dans le marché. Ils sont simples à monter, de bonne qualité et pas chers. C’est le compromis idéal pour tester votre endurance et votre patience, car la pêche à la mouche est aussi une question de persévérance.

Les bons conseils pour commencer

La pêche à la mouche se pratique en eau douce (rivières, lacs..), mais également en mer. On distingue la pêche en sèche de la pêche en noyée ou de la pêche en nymphe au fil. Ces différentes techniques se différencient par le niveau d’immersion du leurre. Lorsque la mouche reste à la surface de l’eau, c’est la pêche en sèche. La pêche en noyée se fait entre deux eaux tandis que la pêche en nymphe reproduit le déplacement des appâts sur le fond de la rivière ou dans la vase.

Chaque moucheur utilise une technique de lancée propre. Un bon pêcheur à la mouche doit apprendre à lire l’eau. Pour un débutant, il est conseillé de se faire accompagner d’un professionnel pour apprendre plus vite. Les bons coins de pêche existent, mais il est essentiel de connaître les parcours les plus peuplés de poissons et donc de faire un repérage en amont. Consultez pour cela, la carte de pêche officielle téléchargeable depuis le site de la Fédération Nationale de la Pêche en France. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à écouter les conseils de vrais professionnels.

Partager.

A propos de l'auteur

Jonathan Lasbordes

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire