La culture du thé au japon

0

Le japon est l’un des pays du monde qui consomme du thé. Il en exporte également en grande quantité. Le thé représente ainsi l’un de ses principaux produits d’exportation. Les chiffres parlent d’eux même avec près de 100 000 tonnes de thé vendu par an. Ceci est notamment possible grâce à la mécanisation de l’agriculture. Dans cet article, nous faisons un zoom sur la culture du thé du côté de l’Asie de l’est précisément au japon.

Que sait-on en général sur la culture du thé au japon ?

L’une des premières informations à retenir sur la culture du thé au japon, c’est qu’elle est fortement mécanisée et bien maîtrisée. La disposition des arbustes est telle qu’il est facile de faire la récolte en fin de cycle.

Si vous arrivez à obtenir du thé dans votre théière japonaise kyusu, toute l’année, sachez que c’est grâce au grand nombre de récoltes. En effet au cours de l’année, la récolte du thé se fait principalement quatre fois. Vous avez la première récolte (first flush) qui se déroule d’avril à mai et la seconde à la fin du mois de juin. La troisième récolte se fait entre juillet et août et la quatrième récolte en plein cœur du mois de septembre.

Les thés produits par le japon sont dotés de nombreuses vertus. Ils contiennent notamment des vitamines, du fluor, du magnésium et bien d’autres éléments encore.

Quelques types de thé au japon

·      Le thé Bancha

Ce type de thé est le plus répandu au japon. Ces feuilles sont épaisses et grandes. C’est un thé nourrissant sauf qu’il est un peu grossier. Bien qu’il puisse être facilement remplacé par un autre, ce thé permet de faire le Bancha HOJICHA, une préparation bien connue au japon. C’est un thé qui peut relever le goût de vos recettes et vous transmettre ses vertus rafraîchissantes.

·      Le thé Sencha

En plus d’être populaire, ce thé est le plus courant au japon. Sur le marché, les ventes de ce thé occupent près de 75 % des ventes totales de thé. Après infusion du thé Sencha, vous pouvez avoir l’impression d’un goût amer. De plus, l’infusion de ce thé est claire, l’une des particularités qu’apprécient les japonais.

Dans quelles zones se cultive le thé japonais?

1. Shizuoka

Dans ce district nippon, le climat très froid sur plusieurs saisons. Dans ces conditions, les cultivateurs de thé doivent prendre les dispositions nécessaires pour ne pas voir leurs cultures geler. Le district de Shizuoka produit en majorité les thés Senchas et est le producteur majoritaire de thé du pays.

2. Kyoto

Ce district du pays n’a pas une production semblable à celle des autres zones du pays. Cependant, il reste le lieu d’origine du thé au japon. Dans le district de Kyoto, le thé Gyokuru et le thé matcha sont les plus connus du pays.

3. Kyushu

Contrairement aux autres endroits du pays, Kyushu est une région et non un district. La culture du thé y est fortement développée également notamment avec les thés Tamaryokucha.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire