Comment comprendre la spécialisation d’un avocat ?

0

Le droit est en constante évolution. Certains secteurs d’activité mettent de plus en plus en jeu les droits des personnes. De par cette complexification, tous les métiers du droit, en particulier le métier d’avocat, se doivent d’élargir leurs domaines d’intervention. Pourtant, même le meilleur avocat ne peut se prétendre être bon dans tous les domaines. C’est pourquoi la plupart des cabinets d’avocat favorisent la spécialisation.

Avocat : comment se spécialiser ?

Un juriste, après quatre ans d’étude supérieure, entame une formation d’environ dix-huit mois au centre régional de formation à la profession d’avocat. À la fin de ce long parcours, le jeune avocat obtient un certificat d’aptitude à la profession d’avocat. Après au moins quatre ans de pratique, il pourra entamer une spécialisation dans un domaine bien précis du droit. L’examen se présente devant le conseil national des barreaux, au bout duquel un certificat de spécialisation est délivré. L’avocat spécialisé pourra utiliser la mention de spécialisation à des fins publicitaires. Enfin, l’avocat spécialisé entame une formation continue annuelle, avec laquelle il peut suivre et étudier l’évolution des textes et de la jurisprudence.

Les différentes spécialisations du métier d’avocat

La garde des Sceaux a fixé la liste des spécialisations au nombre de 26 mentions plébiscitées le 28 décembre 2011. En l’occurrence, les spécialisations correspondent aux différentes branches du droit : droit civil, droit des sociétés, droit pénal, droit fiscal et douanier, droit immobilier, droit rural, etc. Ainsi, l’avocat en droit pénal s’est spécialisé dans la défense des accusés dans une affaire de droit pénal. La spécialisation constitue une réelle valeur ajoutée puisqu’elle permet de se démarquer de la rude concurrence dans le secteur juridique. L’évolution complexe du droit nécessite de plus en plus des compétences spécifiques.

Il est à noter que tous les avocats ont été généralistes avant de se spécialiser. La spécialisation est donc un renforcement des acquis. Cependant, il ne faut pas confondre la spécialisation avec le domaine d’intervention. Un avocat, même généraliste, peut exercer dans un domaine d’activité particulier (divorce, droit du travail, filiation, etc.). Certains sont exclusivement judiciaires (dans la plaidoirie) et d’autres juridiques (dans l’établissement de contrat). Les premiers sont habitués avec les procès, tandis que les seconds sont habitués avec l’avocat étude. Ce ne sont néanmoins pas des spécialisations. Pour en trouver un avocat en droit pénal ou une adresse d’avocat pénaliste à lyon, le Conseil des Barreaux publie quotidiennement un annuaire national.

Partager.

A propos de l'auteur

Jonathan Lasbordes

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire