Acheter du gel hydroalcoolique pour se protéger du coronavirus

0

Après les masques chirurgicaux, les gels et le gel hydroalcoolique devient aussi un produit très demandé par la population. Ils sont utilisés pour lutter contre la propagation du Covid-19. Ils peuvent être une meilleure alternative lorsqu’on n’a pas d’eau ni de savon pour laver les mains.

Gel hydroalcoolique : comment ça marche ?

Le gel hydroalcoolique a la capacité d’éliminer les virus, les bactéries ainsi que les champignons qui se trouvent sur la main. Ceux-ci pourraient accidentellement entrer dans le corps en cas de contact avec le nez ou la bouche. Pour éviter cela, il faut se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon pendant cette épidémie de coronavirus. Or, il est possible qu’on ne trouve pas un point d’eau. Il faudrait dans ce cas utiliser du gel hydroalcoolique. Ce produit est constitué de plusieurs actifs à savoir l’alcool qui est le principal ingrédient. Puis, il existe de l’eau oxygénée et du glycérol. Ce dernier pourrait garantir un bon état cutané. Parfois, il pourrait aussi y avoir un antiseptique qui s’agit de Chlorhexidine.

On peut dire que cette solution hydroalcoolique est très pratique grâce à son évaporation rapide et au fait qu’il est possible de l’utiliser sans eau. Le gel est très recommandé par l’Organisation mondiale de la santé ou OMS pour se protéger du coronavirus.

Les règles à respecter dans le choix d’un gel hydroalcoolique

Lorsqu’on va acheter du gel hydroalcoolique, il faut prendre en compte certains points pour éviter les arnaques. Tout d’abord, on doit vérifier sa concentration d’alcool. Pour être efficace contre le coronavirus, on doit trouver dans ce produit au moins 60 % d’alcool comme propose l’entreprise Kleengel. Cela peut être de l’éthanol, du propylique ou encore d’isopropanol. Après, il doit également respecter la norme NF EN 14 476. Par la suite, il est déconseillé d’acheter les gels parfumés. On pourrait s’exposer à des produits irritants. Même si l’odeur n’est pas agréable, c’est la qualité qu’il faut prendre en compte.

Une des règles à suivre aussi en ce qui concerne le gel hydroalcoolique, c’est de privilégier l’achat en pharmacie ou au supermarché. Les produits vendus dans ces établissements sont plus contrôlés que ceux proposés sur Internet. De même, il faut faire très attention dans le cas où on décide de fabriquer son propre gel. Des recommandations de l’OMS sont disponibles sur sa plateforme.

Les précautions d’emploi du produit

Si l’efficacité du gel hydroalcoolique est prouvée quant à la protection contre le coronavirus, il faut quand même considérer certaines précautions en ce qui concerne son utilisation. Ce produit doit par exemple être hors de la portée des enfants. Comme il est fortement dosé en alcool, cela peut piquer leurs yeux. Si on en met sur leurs mains, on devrait leur faire comprendre qu’il ne faut pas frotter les yeux. Par la suite, lorsqu’on a la peau fragile, il faut éviter d’utiliser le gel constamment. Il peut effectivement provoquer une inflammation de l’épiderme.

Par ailleurs, de nombreuses personnes utilisent ces solutions pour désinfecter les plaies. Ce n’est pas du tout bien. Il faut éviter de continuer.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire