La stratégie d’externalisation peut adopter une démarche éco-responsable

0

Lorsque les innovations dans le domaine du high-tech sont à la fois révolutionnaires et éco responsables, elles ne peuvent être que bénéfiques. Ainsi, depuis peu a été créé un logiciel, permettant en un seul clic de créer un courrier, son impression, son pliage ainsi que sa mise sous enveloppe.

Le high-tech au service de l’externalisation éco responsable

Une fois qu’il a créé son courrier, l’utilisateur pourra, au moment de l’impression, ouvrir son imprimante virtuelle. Une fois sélectionnée, l’imprimante virtuelle ouvrira son navigateur internet qui se connectera instantanément à une plateforme. Lorsqu’il sera sur la plateforme, à gauche de l’écran sera affiché son courrier, tandis que sur la droite seront affichées des options telles que le choix de l’enveloppe, l’ajout d’annexes, ou autres. L’application est directement reliée à un prestataire d’externalisation qui sera chargé de terminer le travail. En d’autres termes, il s’agira de matérialiser le courrier et de le poster.

Les prestations d’externalisation peuvent cependant être confiées à un centre de traitement informatique sur ce lien. Il est également possible d’y trouver d’autres prestations telles que l’accueil téléphonique personnalisé ou même l’enrichissement fichier. Toutes ces prestations sont avantageuses en ce sens qu’il n’est pas nécessaire d’investir dans une solution informatique. Plus simplement, l’entreprise achète un service auprès d’un prestataire, et c’est ce dernier qui lui donnera accès à la plateforme par l’intermédiaire de ses serveurs ou en Cloud privé. Le coût d’une telle opération sera fortement rentabilisé à travers les économies et les gains de productivité générés.

L’externalisation dans le « Cloud » pour mieux respecter l’environnement

Actuellement, il devient plus difficile pour les entreprises de construire un nouveau centre informatique au besoin. En effet, cela engendrera des coûts conséquents en matière de ressources. D’ailleurs, pour certaines entreprises, l’espace manquant en est la principale raison. Devant ces faits avérés, il semble tout à fait normal que l’externalisation dans les « Cloud », privé ou publics vienne à point nommé. Par ailleurs, avec le phénomène généralisé de la virtualisation, l’infrastructure informatique se consomme de plus en plus avec la demande. Le monde du web devrait ainsi permettre à l’entreprise de recentraliser son information dans les « Cloud ».

Dans cet objectif de respect de l’environnement, le data center NetApp s’est vu décerner le label Energy Star, piloté par l’Agence américaine pour la protection de l’environnement. En effet, grâce à ce concept novateur, NetApp a contribué à la réduction de l’émission de CO2 de l’entreprise. Une réduction d’un total de 95.000 tonnes par an, qui correspond à peu près à la consommation de 16.000 voitures par an. Pour cela, NetApp a opté pour de nombreux changements, notamment en terme de température ambiante, à la salle à pression, à l’isolation des allées froides et chaudes ainsi qu’à la distribution d’air en hauteur.

A propos de l'auteur

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire