Quel avenir pour le livret A ?

0

Depuis la baisse du taux du Livret A le 1er août, les français s’interrogent sur leurs possibilités d’investissements. Les épargnants sont-ils prêts à délaisser le placement le plus populaire ?

Le Livret A en danger ?

Le taux de rémunération du Livret A ne cesse de baisser. Cette fois-ci, il est passé de 1% à 0,75%, un plus bas historique qui pousse les français à se demander s’ils ne devraient pas se tourner vers d’autres solutions d’épargne. D’après un récent sondage, un sur deux souhaite continuer à économiser mais ne compte plus déposer d’argent sur un livret A. Pourtant, 40% des personnes interrogées ne prévoit pas de changer leurs habitudes d’épargne, preuve que le Livret A peut encore compter sur la fidélité des français.

En juin dernier, ils étaient 93% a détenir un Livret A pour un total de 260 milliards d’euros. Certes le rendement est faible mais il est aussi peu risqué ce qui convient parfaitement aux épargnants majoritairement peu audacieux en ce qui concerne leurs économies.

Innover pour rester intéressant

Pour eux, et pour contrebalancer son taux qui diminue, le Livret A innove et devient connecté. S’il était déjà dématérialisé, le produit choisit aujourd’hui de suivre la tendance du digital en prenant la forme d’une « tirelire » numérique qui pourra, à l’aide des réseaux sociaux, être alimentée par la communauté du titulaire.

Ainsi, pour la naissance d’un enfant, les parents pourront lancer cet outil électronique depuis leurs Caisses d’Epargne et le dispositif sera relié aux réseaux sociaux. De là, ceux qui le souhaitent pourront effectuer des versements allant de 1 centime à 250€ et le représentant légal de l’enfant n’aura plus qu’à effectuer le transfert des sommes récoltées vers le « livret A connecté ».

L’objectif de cette modernisation du Livret A, encore en phase de test, est simple, transformer le dispositif en un placement digitalisé et suivre ainsi la tendance du tout numérique, une initiative qui devrait plaire aux français.

A propos de l'auteur

Avatar

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire