Prêt hypothécaire ouvert ou fermé : lequel choisir ?

0

La banque accorde des faveurs aux emprunteurs disposant d’une hypothèque. Ils jouissent parfois de l’opportunité de choisir entre un prêt ouvert ou un autre fermé. Ce sont deux options qui ont leurs particularités respectives. Les quelques éléments ci-après peuvent aider à faire prendre les bonnes décisions au moment de signer un crédit immobilier.

Bien cerner la différence entre prêt hypothécaire ouvert et fermé

Le prêt hypothécaire ouvert offre une plus grande marge de manœuvre à l’emprunteur. Il permet entre autres d’effectuer un remboursement plus souple. Le souscripteur a la possibilité de verser la somme dont il souhaite restituer à tout moment. Avec un crédit fermé, les termes de l’accord sont à respecter au stricto sensu. Aucune anticipation n’est autorisée, sans une lourde pénalité. Les banques appliquent également des règles pour éviter tout versement avant la fin convenue. À titre d’exemple, les emprunteurs n’ont pas le droit de payer plus de 15 % de la somme restante due par an. Cette restriction peut devenir une source de frustration pour les personnes qui disposent du moyen de s’acquitter de leurs dettes plus rapidement que prévu. C’est déjà le cas de nombreux clients puisque le pouvoir d’achat connaît une augmentation substantielle le long d’un prêt hypothécaire de 15 ou 20 ans.

Toujours prévoir un éventuel changement en cours de remboursement

Les banques préfèrent généralement proposer un prêt hypothécaire fermé. De cette manière, elles ont la certitude de toucher à un intérêt plus conséquent. Une entente inamovible évite tout remboursement anticipé. Cela dit, les clients disposent toujours du droit de négocier. En cas de refus, ils peuvent changer d’institution financière. Pour ne pas arriver à des situations extrêmes, ce serait prudent de prévoir la possibilité d’ajouter un avenant au contrat initial. En 10 ou 15 ans, les revenus de l’emprunteur peuvent connaître une hausse significative. Il arrive même qu’il ait l’opportunité de se libérer de ses dettes en effectuant un seul gros versement. Dans tous les cas, il serait préférable de discuter de toutes les éventualités avec un conseiller client. Le coût de toute restitution avant terme doit être vu avant de signer les papiers du crédit immobilier. Ce serait nettement mieux d’opter pour un prêt hypothécaire ouvert si le créancier propose ce type d’offre.

Envisager le rachat crédit hypothécaire en Belgique

Un prêt ouvert a le mérite d’être beaucoup plus souple. Il autorise le souscripteur à se libérer du jour au lendemain d’une mensualité qui a traîné depuis des années. Le rachat de crédit hypothécaire en Belgique permet de tout verser en une seule fois. Un organisme tiers paie la somme restante due et devient le nouveau créancier. Ce genre d’opération se destine principalement aux propriétaires. L’accord englobe l’emprunt immobilier. Il peut également inclure les autres passifs liés à la consommation courante. Cette démarche offre différents avantages dont la possibilité de réduire l’unique mensualité au minimum envisageable. Cependant, le regroupement engage les parties pour une durée plus longue que le contrat initial avec la banque. Le délai peut même atteindre 25 ans à partir de la date de la signature du rachat de crédits. Une hypothèque est indispensable pour ce type d’opération financière.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire