Le prêt en crowdfunding et en crowdlending : quel lien?

0

Le financement participatif est devenu un levier important dans le domaine de l’entrepreneuriat. Le concept a vu le jour dans les pays anglo-saxons sous le terme de crowdfunding. Ce genre de financement offre la chance à plusieurs entités de réaliser leur projet sans fonds de démarrage.

Le crowdfunding sert à financer toute sorte de cas nécessitant un investissement. Cela peut être la création d’entreprise, une oeuvre caritative ou encore le soutien à un groupe (sportif, étudiant…). Le crowdlending est lui aussi une forme de financement participatif à quelques différences près du crowdfunding. Les deux sont toutefois basés sur le système de prêt. Malgré ces divergences entre le crowdfunding et le crowdlending, quel pourrait être leur lien en terme de prêt?

Le système du crowdfunding

Le crowdfunding est un genre de financement qui s’apparente à un don. Le prêt octroyé au porteur du projet à réaliser est souvent sans contrepartie. On appelle cela un don à fond perdu. Cependant, parfois, des récompenses sont données aux investisseurs en remerciement pour leur contribution.

Ce type de financement participatif est mis en place pour venir en aide aux projets humanitaires ou sociaux. Il est aussi très utilisé dans l’apport de fonds pour des programmes éducatifs. Des programmes artistiques et associatifs font également appel au crowdfunding pour remédier à la baisse voire même l’absence de subventions.

Le financement par crowdfunding met en évidence un esprit de solidarité et de soutien entre les particuliers. En effet, il démontre clairement l’entraide matérialisée par le prêt accordé par des particuliers à leurs semblables.

Le crowdlending

Le crowdlending, est lui aussi une forme de financement participatif. Ce sont également des particuliers qui investissent sous forme de prêt dans des projets en attente de réalisation. Tout comme le crowdfunding, le concept de crowdlending a été mis en place pour offrir une solution à l’absence de subvention provenant de l’État ou au manque de fonds de lancement.

La principale différence entre les deux modes de financement participatif réside dans le fait qu’en crowdlending, la somme donnée par le prêteur n’est pas un don. Ce n’est pas un fond perdu. Le prêt est bel et bien un investissement effectué en vue de tirer un certain profit, une rentabilité.

Le bénéficiaire du prêt s’engage donc à rembourser le prêteur selon les conditions établies entre aux deux. La plupart du temps, le porteur de projet peut avoir plusieurs créditeurs. Il peut arriver qu’il soit en difficulté financière au cours de la période de remboursement et soit victime d’un surendettement. Pour prévoir un éventuel regroupement de crédit, il peut effectuer une simulation rachat de crédit sur ce lien.

Le lien entre les deux systèmes de prêt

Le point commun entre le système de prêt en crowdfunding et celui en crowdlending est qu’ils poursuivent le même objectif. Les deux veulent apporter une aide substantielle et efficace aux détenteurs d’idées novateurs. Ces derniers font actuellement face à l’affaiblissement des subventions octroyées par l’État. Cette aide se traduit généralement par des investissements d’ordre financier dans les deux modes de financement participatif (le crowdfunding rassemble également des dons matériels).

A propos de l'auteur

Avatar

Chef de projet Marketing Freelance, je m'occupe de projets multimédias et intervient dans la mise en place de campagnes marketing chez mes clients.

Laissez un commentaire