L’impact du tourisme sur le développement durable

0

Le tourisme est devenu un des secteurs économiques avec une croissance la plus rapide. Il occupe une place importante (70%) dans l’économie de nombreux pays membre de l’OCDE. C’est un secteur qui enregistre des bénéfices non négligeables à la fois sur le plan social et économique. Il a contribué à l’évolution du niveau de vie et généré des milliers d’emplois. Le secteur apporte aujourd’hui une grande part dans l’amélioration de l’environnement. 

Concilier tourisme et développement durable à travers le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel est le site touristique le plus fréquenté de la région Normandie. C’est un des 10 premiers sites les plus visités en France, il enregistre près de 3,5 millions de visiteurs chaque année. Mais face au grand défi de l’humanité de sortir de la crise écologique, il importe de répondre à la question de savoir comment concilier développement durable et tourisme de masse ? 

Il s’agit de continuer d’accueillir des millions de visiteurs et de renouveler les offres en adéquation avec les nouveaux besoins environnementaux, notamment le tourisme vert, les randonnées, etc. L’enjeu s’appuie sur de nouveaux outils et de nouvelles mesures de protection à mettre en œuvre.

Le secteur du tourisme est un moyen essentiel d’aménagement durable. C’est notamment le cas du Mont-Saint-Michel qui est un facteur de dynamisme parmi les endroits attractifs. L’enjeu du tourisme durable se situe sur le plan de la gestion de son impact sur un territoire. Pour faire simple, il faudra fusionner à la fois le développement du tourisme qui respecte l’environnement. Le mont est la principale attraction touristique de la région, cependant il faut rééquilibrer l’offre dans l’ensemble de la baie.

Les actions gouvernementales à considérer

Il est impératif que le gouvernement s’implique dans la gestion de la pression touristique en dehors des conflits d’intérêts locaux. Le choix d’un outil juridique est également une solution pour appliquer les décisions d’aménagement pour le développement durable. Soulignons que la mise en place des lois est nécessaire pour éviter que les politiques locales entrent en conflit, car le Mont-Saint-Michel est un site à la fois terrestre et maritime qui présente des enjeux nationaux.

Notons que l’impact de ce projet de conciliation du tourisme et du développement durable déborde largement du cadre régional. Il faudra détecter les dimensions culturelles environnementales et touristiques du site à mettre en œuvre. La création d’un comité de pilotage aux missions et objectifs clairement établi est aussi envisageable. Elle peut servir d’exemple à d’autres sites touristiques.

La fusion du tourisme et des actions de développement durable est un choix important pour l’avenir économique. Il s’agit de construire un site touristique de qualité respectueuse, basé sur les atouts  de développer les nouvelles formes de tourisme respectueuses de l’environnement. Elles visent à accroitre la durabilité du tourisme en prenant en compte les risques et en réduisant les impacts environnementaux. Les sites doivent privilégier les modes de transport non polluant et l’utilisation de papier recyclé.

Le tourisme durable va mettre en exergue tout le potentiel de la région au niveau environnement. Une initiative qui implique une bonne gestion des déchets, l’utilisation des énergies renouvelables, la gestion rationnelle des ressources en eau, des flux de visiteurs et un traitement approprié des eaux usées avant leur rejet.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire