Les Français ont acheté des voitures plus polluantes en 2017

0

D’après un rapport du magazine spécialisé « L’Argus », les Français ont acheté en 2017 des voitures plus chères, mais aussi plus polluantes.

Encore des efforts à faire

Du côté des consommateurs français, pas de doute, la sécurité passe avant tout, y compris l’écologie. Ceux qui ont acheté une voiture neuve en 2017 ont préféré prendre des voitures plus sécurisantes, même si elles sont davantage polluantes et bien plus chères.

Par rapport à l’année précédente, les voitures que les Français ont achetées en 2017 sont plus chères de 889 euros, avec un prix moyen de 26 711 €. Cette constatation n’est pas une surprise. En effet, on apprend dans cette enquête que depuis son point le plus bas en 2009, le prix moyen déboursé a augmenté de 32,4 % quand l’inflation n’a été que de 11 %.

Pour expliquer ce choix des consommateurs, L’Argus met en lumière le fait que les Français se dirigent de plus en plus vers des modèles haut de gamme. Ce secteur occupe 19 % de part de marché en 2017, gagnants trois points par rapport à l’année précédente.

Parmi les véhicules qui ont la cote, les SUV, qui bénéficient d’une image plus robuste et sécurisante. 681 000 modèles de ce type ont ainsi été vendus en un an, soit un tiers des véhicules neufs. Les marques en profitent pour gonfler leur marge, ces voitures étant assemblées sur les mêmes plateformes que les berlines, mais vendues entre 23 000 et 61 000 euros en moyenne.

Plus de pollution

Problème avec ces véhicules, ils sont plus polluants. Leur consommation de carburant est plus élevée. Pour la première fois depuis 2008, « la consommation de la voiture moyenne est en hausse avec 4,6 litres aux 100 kilomètres (soit une augmentation de 2,2 %), ce qui fait progresser les émissions de CO2 à 111 grammes par kilomètre (contre 109 en 2016) » explique l’enquête.

Entre jeu également le fait d’inciter les consommateurs à laisser de côté le diesel. Les moteurs à essence représentent donc aujourd’hui 53 % des immatriculations, ce qui invariablement fait grimper les émissions de CO2.

 

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez un commentaire