Les droits du travailleur

0

Quand on parle de droits du travail, il est souvent question de règles applicables qui ont cours depuis un siècle et qui ont subi des refontes, mineures pour la plupart des cas. Entre autres, on parle des allocations familiales qui sont une des plus anciennes formes d’appui à la famille. Le droit des cadres et des autres catégories professionnelles sont le plus souvent confondus et offrent une protection efficiente pour tous.

Equité des droits

Depuis quelques années, il est avéré que toutes les personnes travaillant et résidant en France et justifiant de la parenté d’un ou plusieurs enfants. Un montant mensuel leur est alors alloué, ce montant est le même pour toutes les familles et il est déterminé en fonction du nombre d’enfants à charge. Des mesures exceptionnelles sont permises et elles sont majorées en fonction de l’âge des enfants, à l’exception d’une famille ne comportant que deux enfants à charge. Certains parents bénéficient également, dans certaines mesures, d’une réduction d’impôt sur le revenu et / ou d’une majoration de prime pour l’emploi. Droit des cadres est une valeur qui ne prend pas son sens dans cette optique.

Les allocations sont complémentaires d’autres prestations familiales, ayant comme bénéficiaires et sont soumis ou non à une quelconque condition de ressources. L’allocation de logement familiale est la plus ancienne, l’allocation aux mineurs handicapés, l’allocation de rentrée scolaire sont d’autres exemples de ces appuis.

Des appuis au goût du jour

Avec le coût de la vie sans cesse en augmentation, certaines allocations ont été jugées utiles et ont été appliquées assez récemment. On pense au complément familial ou à l’allocation de soutien familial ou encore plus récemment l’allocation journalière de présence parentale. Toutes ces mesures ont été prises au plus fort des revendications pour pallier à certains manques en revenus et alors que les personnes sans enfant à charge s’en sortaient bien. Les parents s’en sortaient mal voire difficilement et certaines de ces mesures, aujourd’hui jugées par tous comme normales ont dû être fermement bataillées pour être mis en application.

A l’époque où cette idée d’appui à la condition des travailleurs ayant une famille à charge est née, voilà un siècle de cela, on n’aurait jamais imaginé les répercussions que cela aurait sur les générations futures. Depuis, la condition des femmes impliquées dans le monde du travail a carrément été améliorée et pour preuve, en 1918, lorsqu’un certain Emile Marcesche convainc les patrons morbihannais de créer une caisse de compensation pour les femmes, mère de famille triant le charbon, il n’aurait jamais imaginé que la première caisse d’allocations familiales en France venait de voir le jour et après elle s’ensuivit d’autres réformes dans le même but.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire