Les commerces s’implantent en périphérie

0

Ce n’est pas seulement l’amélioration des moyens des transports urbains que ce soit collectif ou individuel qui influence la déconcentration des commerces. Il en existe d’autres causes plus pertinentes.

Les périphéries sont plus rentables

À l’exemple de nombreuses villes, elles sont désertées le soir et surtout en fin de semaine parce que les enseignes intéressantes sont implantées en extramuros. Ces grandes franchises préfèrent rejoindre les locaux dans les vastes zones commerciales en périphéries où les parkings sont grands et gratuits et où l’activité est dynamique.

En outre, plusieurs activités de service ont tendance à s’implanter dans les périphéries, au lieu de se concentrer dans les villes où les conditions économiques deviennent de plus en plus exigeantes, entre autres les coûts fonciers et l’inexistence de vastes espaces pour développer certains projets.

Accessible et prometteur

Par voie de conséquence, les commerces suivent les rythmes de délocalisation. Il paraît que le centre-ville perd progressivement ses atouts et que les gens trouvent plus d’avantages en périphérie. Notamment pour les activités commerciales, les nouvelles formes de distributions s’organisent de plus en plus en libre-service et nécessitent des espaces pour accueillir des grandes surfaces spécialisées ou des hypermarchés qui mettent à l’aise la clientèle. Quoi qu’il en soit, les implantations sont influencées par les réseaux de communications et surtout par les réserves foncières car c’est le plus dur à affronter.

Un cercle vicieux pour le centre-ville

Outre les problèmes d’accessibilité et de stationnement, le centre-ville est dans un cercle vicieux. En effet, les prestigieuses enseignes quittent cette zone pour rejoindre les galeries marchandes ce qui fait un appel d’air.

Au final le centre-ville a moins d’attrait avec moins de commerces pertinents donc le public y va moins. Pour relancer le centre-ville, c’est un gros travail qui doit être mené notamment pour attirer des enseignes de référence. Mais n’est-ce pas déjà trop tard ?

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Mode, people, immobilier, finance sont des domaines qu'Erwan aborde régulièrement sur Mopcom.

Commentaires fermés