Les avantages d’une assurance animaux de compagnie

0

On estime que 92 % des animaux de compagnie ont besoin de soins vétérinaires d’urgence à un moment de leur vie. Mais l’étendue de certaines polices va bien au-delà des maladies et accidents. Certains contrats couvrent en effet la perte ou le vol des animaux ainsi que les moyens déployés pour les retrouver. D’autres assureurs prennent en charge les traitements de problèmes comportementaux, les soins dentaires, ou proposent une indemnisation en cas de décès des suites d’une maladie ou d’une blessure…

Généralités sur les options proposées par les assureurs

Les maladies et les blessures rentrent dans le champ classique de la couverture d’une assurance pour animaux de compagnie. Certaines polices se cantonnent tout de même aux seuls accidents. Des contrats proposent en revanche la prise en charge de « soins complets », incluant entre autres les soins vétérinaires et chirurgicaux, ou encore les traitements alternatifs.

En fonction de votre contrat d’assurance, la couverture peut inclure :

  • Les soins dentaires
  • Les traitements alternatifs
  • La perte ou le vol de l’animal
  • Les traitements des problèmes comportementaux
  • La mort causée par une maladie ou une blessure
  • La responsabilité civile : quand votre animal blesse une personne ou un autre animal, ou endommage les biens d’autrui.

Les paramètres à considérer avant de souscrire une mutuelle

Les points suivants sont pratiquement tous incontournables dans le choix d’une assurance chat ou chien :

Les conditions préexistantes

Elles ne sont généralement pas couvertes par les assurances.

L’âge de l’animal

Certains assureurs refusent de prendre en charge les animaux de compagnie âgés. Pour ceux qui acceptent, le montant de la prime est systématiquement plus élevé. Car les risques de maladie ou d’accident plus importants que pour les animaux plus jeunes. Il faut naturellement comparer les différentes formules, se focaliser davantage sur la couverture proposée que le coût.

La race de l’animal

Les polices d’assurance pour les chiens ou les chats de race sont généralement assez coûteuses. Ces animaux sont considérés comme ayant une santé fragile.

Reproduction et grossesse

De manière générale, les assureurs ne prennent pas en charge les dépenses liées à la grossesse des animaux de compagnie.

De nombreuses polices ne prennent pas non plus en charge les vaccinations, les bilans de santé et la stérilisation. Si tel est le cas de votre contrat, sachez par exemple que si l’animal tombe malade parce qu’il a manqué un vaccin (non couvert), votre assureur ne vous indemnisera pas.

Souscrire une bonne mutuelle sans dépenser une fortune, c’est possible

Le meilleur moyen consiste à faire jouer la concurrence. Les assureurs sont conscients que tous les propriétaires font des comparatifs de prix pour obtenir des devis intéressants. Mais vous pouvez faire davantage d’économie avec les astuces suivantes :

Eviter les animaux de race

Choisir une race croisée pourrait vous faire économiser de l’argent. Les chats ou les chiens de race, eux, peuvent être sujets à certaines maladies, notamment des pathologies congénitales ou héréditaires. Leur assurance est d’autant plus onéreuse que le risque de vol est plus élevé.

Choisir un animal jeune et en bonne santé

Le fait que les animaux fragiles et/ou âgés reviennent plus chers en termes d’assurance est un secret de polichinelle.

La stérilisation

Cela vous évite les dépenses liées à la reproduction et la grosses, des frais qui ne sont d’ailleurs pas couverts par les assureurs.

Souscrire une assurance multi-possesseur

Certains assureurs proposent des rabais à partir du deuxième animal – une réduction de 10 ou 20 % selon les polices.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Laissez un commentaire